Bardon et les voies possibles

Aller en bas

Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Mar 13 Mai - 13:33

Suivre la voie qui nous « parle »...

Comme bon nombre d’entre nous, j’ai longtemps suivi la voie de Bardon. Jusqu’au degré 5, je n’ai pas rencontré de difficulté particulière (contrairement d’ailleurs à ce qui se dit). Sur ce dernier point, j’ai constaté que plus on lit « que c’est difficile », plus on intègre que c’est dur, plus on s’auto-bloque !(heureusement qu'à cette époque, je ne fréquentais pas trop les forums).

Même si par la suite, je « montais » par à coup. C’est d’ailleurs ce que je reproche à cette méthode, « cette course aux degrés » que je trouve avec le recul particulièrement malsaine et relativement perverse. Car si on ne réussit pas un exercice, on finit par penser que l’on est une merde. (Ressenti par lequel je suis passé, mais surtout que je continu à lire ici et là encore aujourd’hui chez d’autres pratiquants).

Certains exercices étaient plus faisables que d’autres, et plus on s’entête sur ceux qu’on ne parvient pas à réaliser, plus l’insatisfaction nous guette. Et lorsque je lis la sempiternelle « il faut plusieurs vies pour réussir le CVIM » mes cheveux s’hérissent. affraid 

Quelles inepties tout de même. Ou bien on prête à Bardon des origines non humaines (genre grand maître réincarné, et tout le tralala) et cela me paraît assez peu probable vu la mort « bête » qu’il a connu (intoxication au… bacon ! lol). Ça casse tout de suite le mythe pour un « grand maître » censé tout savoir. Rolling Eyes 

Non, il faut suivre la voie qui nous appelle, pas la voie qui nous bloque.

Certes, il faut savoir se faire violence car rien n’arrive sans effort. Mais de là à passer 20 ans de sa vie à s’acharner sur un ou deux degrés, c’est franchement idiot. Là est toute la perversité de cette voie : personne ne se dit que cette voie n’est pas faite pour moi, non, tout le monde vous dit que vous n’êtes pas fait pour cette voie car trop paresseux/imparfait/ indiscipliné, etc. Bref: le problème, c'est vous!

On s’entête à vous dire (et vous reconnaîtrez d’ailleurs par-là ceux qui fantasment sur cette voie car ils ne l’ont pas eux-mêmes réussi malgré ce qu’il tente de vous faire croire ! Wink )  que cette voie est, je cite : très exigeante, extrêmement difficile, particulièrement ardue, extraordinairement  élitiste, et toute une série de superlatifs à la con.

En vérité, voilà mon avis : les arabes ont cette phrase que je trouve inspirante : « La terre de Dieu est vaste » (ce qui signifie que si on bloque quelque part, on va chercher ailleurs un endroit qui nous convient).

Les romains disaient aussi avec une certaine sagesse: « Tous les chemins mènent à Rome ! »

Dire qu’il n’y a que la voie de Bardon valable pour nous autres pauvres occidentaux, c’est comme dire « il n’y a que le christianisme pour atteindre le Salut ». Quid du judaïsme, et autres ? Chacun choisi la voie religieuse qui l’inspire, dans laquelle il se sent bien, qui le réconforte, dans laquelle il peut prier et se faire entendre du Divin !
Lorsque des personnes osent prétendre le contraire, on les taxe directement de qualificatifs en « iste » : genre vous êtes des extrémistes/islamistes/etc.

Pourquoi ne fait-on pas preuve de la même ouverture d’esprit dès lors qu’on parle des voies magiques ?

Avec le recul, je ne regrette rien de mon parcours. J’ai fait Bardon et cela m’a permis par la suite de voir à quel point d’autres voies me conviennent mieux !! Car sans point de comparaison, comment se rendre compte ?

Ceci dit, il m’arrive souvent de retravailler certains degrés (les plus intéressants car utilisables dans tous les cheminements) étant les cinq premiers. Mais là encore, Bardon n’a pas inventer l’eau chaude : énormément d’autres traditions utilisent ces mêmes techniques, Bardon lui-même les a pompé ici et là, ce grand coquin!  Donc cela ne revient pas à travailler du Bardon mais à s’exercer sur des pratiques qui ont fait leurs preuves. Des bases en quelques sortes.

Le jour où vous trouverez « votre Voie » vous avancerez proportionnellement à votre investissement dans la voie choisie, et vous cesserez de bloquer et stagner en vous dévalorisant sans cesse. Le cercle vicieux sera cassé !

Vous vous sentirez libérer, en attendant de vivre la véritable Libération !

Bien à vous
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Coïncidence...

Message par Ayin le Mar 13 Mai - 16:21



En sortant du boulot, je tombe nez à nez avec un panneau publicitaire où est écrite cette phrase d'Einstein:

" «La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent.»"...

J'y ai vu une jolie coïncidence avec ce post...

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Mar 13 Mai - 20:23

Ayin a écrit:Suivre la voie qui nous « parle »...

Même si par la suite, je « montais » par à coup. C’est d’ailleurs ce que je reproche à cette méthode, « cette course aux degrés » que je trouve avec le recul particulièrement malsaine et relativement perverse. Car si on ne réussit pas un exercice, on finit par penser que l’on est une merde. (Ressenti par lequel je suis passé, mais surtout que je continu à lire ici et là encore aujourd’hui chez d’autres pratiquants).
Il est vrai que c'est une voie qui, de part sa structure, crée certains obstacles. Il peut y avoir un manque de flexibilité lorsque l'on ne pratique que ce système... Aussi, la réaction type "ah oui, je vais me rendre jusqu'au sommet comme me le promet ce livre" est souvent confronté à la dure réalité qu'en fait c'est un système lié à notre spiritualité et qui ne peut s'accomplir que par la volonté seule de collectionner les grades. Ce n'est pas un jeu vidéo, c'est un chemin de vie.

Ayin a écrit: Ou bien on prête à Bardon des origines non humaines (genre grand maître réincarné, et tout le tralala) et cela me paraît assez peu probable vu la mort « bête » qu’il a connu (intoxication au… bacon ! lol). Ça casse tout de suite le mythe pour un « grand maître » censé tout savoir. Rolling Eyes 

Bon quand même je ne crois pas que la façon dont un homme meurt à quoique ce soit à voir avec la qualité de son enseignement. Il y a de multiples lois qui peuvent être en application et je ne crois pas que nous sommes, pauvre mortel, capable d'en avoir la compréhension totale.

Ayin a écrit: Non, il faut suivre la voie qui nous appelle, pas la voie qui nous bloque.
Dire qu’il n’y a que la voie de Bardon valable pour nous autres pauvres occidentaux, c’est comme dire « il n’y a que le christianisme pour atteindre le Salut ». Quid du judaïsme, et autres ? Chacun choisi la voie religieuse qui l’inspire, dans laquelle il se sent bien, qui le réconforte, dans laquelle il peut prier et se faire entendre du Divin !
Pourquoi ne fait-on pas preuve de la même ouverture d’esprit dès lors qu’on parle des voies magiques ?

Avec le recul, je ne regrette rien de mon parcours. J’ai fait Bardon et cela m’a permis par la suite de voir à quel point d’autres voies me conviennent mieux !! Car sans point de comparaison, comment se rendre compte ?
Je suis entièrement d'accord qu'il est malsain de prôner qu'un seul enseignement, et même je dirais qu'il est malsain d'affirmé une plus grande valeur spirituelle à certain grand courant plus que d'autre. La voie magique n'est pas mieux où pire que la voie monastique, c'est comment elle est vécue qui importe.

Pour ma part, j'ai beaucoup de difficulté avec Bardon, mes tendances naturelles me pousse bien loin de toute discipline et de toute constance. Or cela n'en fait pas une voie moins adaptée à ma personnalité. J'ai simplement besoin de faire beaucoup de travail avec d'autres outils afin de pouvoir être efficace dans le CVIM. Cette infusion de différents courant est saine je crois, puisqu'elle permet de développer notre façon plus personnelle d'aborder notre chemin et prévient la manipulation par des groupes sectaires.
Il est vrai également que la complétion totale n'est peut-être pas nécessaire. Je sens personnellement que ce type de spiritualité devra m'accompagner encore quelques années. Puis viendra autre chose qui se construira sur les bases déjà apprises, etc.

Je crois que l’essentiel c'est d'être honnête avec soi-même... Et faire attention pour ne pas abandonner quelque chose qui nous inspire profondément par paresse où lâcheté.

~ Bashu
avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Jeu 15 Mai - 9:39

Bonjour Bashu,

Merci pour ce partage !

A vrai dire, tout le monde connaît des difficultés avec la méthode Bardon. Car elle est tout simplement inadaptée.

Cite-moi une seule personne qui ai réussi cette méthode ? Juste une. Mais qui l’a réussi vraiment. Hein, pas ceux qui soi-disant sont parvenus au niveau 10 (voir 12 pour les farfelus) et qui vous disent lorsque vous « grattez » un peu fort sur la façade : « Ah mais oui, mais les Sylphes il faut prendre ça à la métaphore, mais si, si, j’ai senti une petite sensation de présence ». Lol !

Je n’appelle pas ça réussir l’exercice. Et non, Bardon ne parle pas des Sylphes du degré 10 comme une métaphore, et non, les ressentis de présence ne présagent aucunement de la réussite de l’exo.

Ou bien, je suis trop exigeante, c’est une possibilité à envisager, pourquoi pas… Rolling Eyes 

Ceci dit, nul besoin de réussir le degré 10 dans sa totalité pour passer au livre 2, c’est certain, et je l’ai fait. Mais justement parlons du livre 2, un ramassis de copié-collé d’autres auteurs pour les meilleures parties du livre, et un ramassis d’erreurs pour le reste.

Je ne dis pas que cela ne fonctionne pas, et je ne critique aucunement les « pompages » divers et variés de Bardon pour lesquels il ne se prive pas et pas toujours de source très lumineuse  Evil or Very Mad  (il faut bien se baser sur quelque chose), mais je critique l’absence d’honnêteté de l’auteur car la moindre des choses est de citer les sources et de rendre à César ce qui lui appartient.

Et parfois –souvent- les noms, sceaux livrés par « maître » Bardon sont… mal copiés ! Un comble !

Bardon est une jolie poudre aux yeux pour faire fantasmer les rêveurs et novices de tous bords, voilà mon avis, certes assez tranché et radical, je l’admets. C’est un auteur sympatoche, assez légitime dans l’absolu, mais le système mis en place ne tient pas la route. Sauf, si la personne qui suit cette méthode à des acquis antérieurs ou travaille d’autres systèmes en parallèle.

Prenons un exemple : on met en place pour les élèves une méthode de lecture, histoire de leur apprendre à lire de façon progressive et structurée.
Aucun élève, sauf ceux qui ont bossé avec leurs parents avant, ou qui bossent en parallèle avec d’autres, ne réussit à apprendre à lire de façon fluide et claire.
Qu’est-ce qu’on dit ? Que tous les élèves sont nuls et la méthode géniale ? Qu’ils n’avaient pas à être aussi bête, aussi lourd, aussi lent ?

Heureusement non, le ministère de l’éducation planche sur d’autres méthodes car il part du principe que celle-ci est un échec.

Bon quand même je ne crois pas que la façon dont un homme meurt à quoique ce soit à voir avec la qualité de son enseignement. Il y a de multiples lois qui peuvent être en application et je ne crois pas que nous sommes, pauvre mortel, capable d'en avoir la compréhension totale.

Dans l’absolu oui, évidemment que oui. Seulement, nous parlons ici d’un soi-disant grand maitre qui, selon certain, a été Lao Tse lui-même ! Ce que je cherche à dire, c’est que Bardon n’est rien d’autre qu’un être humain qui a travaillé une voie,, ce qui est déjà pas mal,  et que plutôt que de lui inventer de multiples vies toutes plus extraordinaires les unes que les autres, il faudrait plutôt se dire que ce qu’il a fait est accessible à tous, car c’est un être humain incarné, qui a vécu une vie humaine comme nous tous la vivons, et qui est mort comme un homme. Certains connaissent des morts bêtes !

Enfin, lorsqu’on travaille avec autant d’entités sur autant d’années, il me semble difficilement explicable que ces dernières ne l’aient pas prévenues, d’une façon ou d’une autre, du danger qu’il encourait. Sauf… si il a subi son karma, comme tous les êtres incarnés …

A vrai dire, c’est le fait de sanctifier ce personnage qui me semble assez malsain. C’est très humain comme attitude ; mais bon…
Et ceci encore plus depuis que je côtoie des personnes dont les pratiques et capacités me font apparaitre Bardon comme un chercheur au final pas si avancé que ça.

Bises!

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Jeu 15 Mai - 13:46

Bonjour Ayin,

J'ai l'impression que tu entretiens une opinion bien tranchée de Bardon et son enseignement, j'imagine que cela provient de ton expérience personnelle, ce que je respecte au plus haut point.

Je trouve ton allégorie sur la lecture plutôt révélatrice de tes attentes envers un système. Si la lecture doit s'apprendre, l'acquisition de connaissance intellectuelle étant presque naturelle chez l'homme, ce n'est pas le cas de la spiritualité.

Pour moi, le CVIM est intrinsèquement lié au développement spirituel, et les deux se suivent car un exercice ne peut être réussi sans que l'âme soit prête à recevoir ce nouveau pouvoir. Bien sûr c'est peut-être moins vrais pour les premiers degrés qui peuvent [peut-être] capitaliser sur une volonté forte. Suis-je entrain de dire que tu n'as pas réussi le CVIM parce que tu n'étais pas prête spirituellement?
Non, bien sûr que non et re-non! Je crois que lorsque que l'on évolue spirituellement, nos besoins changent, notre capacité à entrer en contact avec notre mission véritable s'affine et ainsi on peu progresser vers un enseignement qui correspond plus à ce que nous avons besoin.

Je crois qu'il est bon de revoir nos attentes par rapport à un système. Je ne m'attends pas de Bardon qu'il me prenne par la main et m'éduque (même si le livre peut apparaître comme tel), me donnant ainsi presque mécaniquement accès à de merveilleux pouvoirs. Non, je crois qu'il dispense un enseignement qui est valable, du moins jusqu'au point où j'en suis, et que cela peut consister en une base spirituelle et magique importante, mais c'est ma responsabilité de le vivre et d'évoluer le plus possible.

Je ne connais pas assez son second livre pour en discuter, en plus que j'ai l'impression que ta colère et ta déception pourrait peut-être déformer ton objectivité. Je ne veux pas te froisser, mais j'ai appris que bien souvent la colère aveugle, j'en suis moi-même victime bien souvent.

La sanctification d'un personnage me semble malsaine en effet, mais tout ce que tu dis sur lui est pure spéculation et personne ne le saura jamais! la seule chose que je sais par expérience c'est cette petite histoire: J'ai une fois prié très fort pour rencontrer l'intime de Bardon, j'ai alors ressentis une grande force d'amour et de compassion, ça a été un beau contact qui teinte depuis ma façon de voir le CVIM: un long chemin pour apprendre l'amour et la compassion... Je ne sanctifie pas Bardon l'homme, mais je crois qu'il a été très inspiré par son Intime, mais n'étais peut-être pas un grand maître. Il ne l'a d'ailleurs jamais clamé.

Peace,
~ Bashu
avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Jeu 15 Mai - 14:30

Bonjour Bashu et merci pour tes réflexions pertinentes qui permettent d'aller au fond des choses.

En effet, en me relisant je me suis aperçue que j’étais vraiment radicale dans mes propos. Mais bon de là à tout réécrire…

A vrai dire ma déception n’est pas due à Bardon lui-même : comme je le dis son enseignement est légitime et peut fonctionner sous certaines conditions.
C’est plutôt une réaction liée à de multiples échanges, virtuels ou réels, avec diverses personnes et pratiquants ces quatre ou cinq dernières années où la critique de Bardon est chose impossible.

J’ai même vu certains de mes posts retirés à ce sujet, car la critique de maitre Bardon est dérangeante. Toutes ces années je lis régulièrement des messages sur divers forums de personnes tristes et accablées par leur échec perpétuels dans cette voie qui m’attriste. Alors même que personnellement, je me rends compte que je l’ai plutôt bien suivie dans son ensemble (il faut dire que j’y passais plusieurs heures par jour !), et que je suis consciente de ce qu’elle m’a apporté. Mais encore une fois, on n’avance dans cette voie que si on a déjà certains acquis.

Et le fait que tous ceux qui en parle n’ont pas – réellement – pratiqué ses enseignements, et avec le recul, je commence à déterminer qui a vécu ce système de qui fantasme dessus.

De même le livre 1 est censé préparer au 2 (c’est même le but de bien des pratiquants pour qui cela revient à « passer aux choses sérieuses » , non sans une certaines  excitation), et au 2, pfooo, on se rend compte de bon nombre d’inepties ( que bien des chercheurs avancés te confirmeront).

Un dernier point, et non des moindres : le fait que Bardon occulte presque totalement la partie astrologique de la magie me paraît avec le recul incroyable.

On ne peut être un –bon – mage si on n’est pas astrologue ! Je ne veux pas rentrer dans les détails, mais les connaissances astrologiques sont fondamentales en particulier dans les rituels d’évocation.

A ce titre, j’ai eu récemment de longues discussions avec un mage anglais (un vrai !)  qui commence à être assez connu dans le milieu. Ses écrits, forts intéressants et surtout corroborés lors des pratiques magiques (et c’est là où on trie le grain de l’ivraie) manifestent des connaissances réelles en astrologie certes, mais avec certaines erreurs et omissions.

Je lui avais fait remarquer pour un rituel, très compliqué et long à mettre en œuvre, que si on le faisait à un moment particulier, les effets seraient démultipliés et surtout la procédure longuement simplifié. Après plusieurs échanges (et mois d’intervalles), on a décidé de tester mes propos, et donc on s’est mis d’accord sur un moment particulier pour travailler (choisis par mes soins et pas par hasard).

Résultat : Il a était tellement convaincu suite à cela qu’il m’a même proposé de collaborer avec lui sur certains écrits ! (en rajoutant des notes en bas de pages en amont et aval). Et pourtant, crois-moi, je ne suis que débutante en astrologie, cet homme à beaucoup, mais vraiment beaucoup plus, d’expérience que moi, un long vécu et de nombreuses pratiques à son actif. Et, par la pratique et non par le bla-bla, il s’est rendu compte à quel point des connaissances astrologiques appropriées sont essentielles en magie.

Bon, j’ai évidemment refusé, car je refuse de toucher de l’argent directement ou indirectement par ce biais. Mais c’est pour te dire à quel point l’astrologie, si vaste, est indispensable à partir d’un certain niveau. Ne serait-ce que pour éviter, au minimum, que les rituels ne tournent mal comme c’est souvent le cas pour les chercheurs débutants, ou encore que ces derniers restent dans leur cercle à se demander bras ballants pourquoi « y a rien qui se passe » alors qu’ils se sont farcis tout le CVIM, et à quel moment ils ont loupé quelque chose.

Quant aux badonnistes avancés, et il y en a, ils acquièrent de solides pratiques mentales, c’est certains, mais magiques… Hum… A part envoyer des forme-pensées à droite à gauche, leur capacité s’arrête le plus souvent là.  Rolling Eyes Et il faut des années de pratiques intensives pour cela.

Donc tout cela pour te dire qu’il n’y a point de colère dans mes propos, mais juste un certain recul et, je l’avoue, une certaine forme d’exaspération qui peut atteindre l’agacement  face aux nombreux rêveurs fanatiques de cette méthode.


La sanctification d'un personnage me semble malsaine en effet, mais tout ce que tu dis sur lui est pure spéculation et personne ne le saura jamais.

Pure spéculation ? Je pourrais te renvoyer le propos et te dire que tu parles de ce que tu ne connais pas, pas expérimenté, pas vécu. Mais ni toi, ni moi d'ailleurs, ne formons à nous seul des cas d'études suffisants pour généraliser à tous. N'est-ce pas?
Cependant les rares réels bardonnistes que j’ai côtoyés tiennent les mêmes propos. Ceci étant dit, je n’ai pas la prétention d’affirmer que mes propos sont forcément fondés, ni que j’ai connu tous les pratiquants du monde, loin de là ! Seulement lorsque je cherche à discuter de ces sujets, je me retrouve le plus souvent seule, vu qu’à 90% des aspirants bardonnistes ne dépassent jamais le degré 5, et encore.  Quant aux autres, ils défendent surtout ce qu’ils projettent sur ce système, et non le système en lui-même.

J'ai une fois prié très fort pour rencontrer l'intime de Bardon, j'ai alors ressentis une grande force d'amour et de compassion, ça a été un beau contact qui teinte depuis ma façon de voir le CVIM: un long chemin pour apprendre l'amour et la compassion...

Sur ce point, j’ai ressenti exactement la même chose, et c’est normal : Bardon était un chercheur de la Voie, qui a voulu faire de son mieux pour aider l’Humanité à sa façon. Là encore, ne fais pas l’amalgame : je critique une méthode à mon sens inappropriée, et non le personnage ni ses aspirations fortes élevées qui l'ont poussé à pondre la méthode. Si tu médites plus sur lui, tu t'apercevras aussi des vibrations de force qui peuvent déstabiliser, qui indiquent que c'était loin d'être un dilettant... Smile 

Ceci ne doit pas faire occulter que Bardon était un homme incarné, et non un avatar ou autres, et qu'il avait des bons côtés comme des moins bons: il a donné bon nombre de clés permettant d’avancer sur la voie de la spiritualité, de développer des capacités sans l’aide d’une tierce personne ou d’une organisation.

Mais d'un autre côté personne ne niera que Bardon s'est largement inspiré des écrit de la loge dite de Saturne, dont il a été membre et qui est une loge assez glauque et pas orienté que vers la "lumière". Ni, dans un autre registre, qu'il a été très "proche" de sa secrétaire, Otti Votavova, alors même qu'il était marié!  Wink

Mais je pinaille... Rolling Eyes 



Bises l'ami!

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Ven 16 Mai - 14:47

Au fond,
je sais très bien que tu as raison... Wink

Je ne dis pas que ce n'est pas un bon enseignement, certains semblent y avoir trouvé leur compte, comme Rawn Clark, and it's fine with me. Mais au fond je ne suis pas sûr que c'est vraiment cela dont j'ai besoin. En plus, c'est totalement incompatible avec mon mode de vie.. Je suis étudiant, je me lève, me couche à des heures différentes, étudie toute la nuit parfois, est stressé tout le temps, etc. Mon cerveau est déjà en compote à la fin d'une session, il n'a surtout pas envie d'émuler une saveur ou un son pendant plusieurs minutes... Il veut se reposer entre deux essais et sessions de mémorisations. Souvent, je me dis qu'au fond cela risque de m'apporter plus au final et que mon pauvre mental va se renforcer et blablabla, sauf que l'effet est plutôt celui d'un gros mets indigeste... Ca passe pas. Alors je me tourne vers d'autres pratiques que je considère comme complémentaires, souvent tirées du gnosticisme samaelien, qui m'apportent beaucoup plus à ce moment là.

En fait ton message m'a donné l'occasion de reconsidérer un peu ma vision des choses. J'aime profondément l'oeuvre de Samael Aun Weor, c'est pour moi un enseignement qui m'aide à expliquer tous les autres et me donnes des outils qui sont réellement efficaces...
Le problème c'est que j'ai toujours senti en moi que ma voie était disons plus "magique". Pour Samael, la magie est un peu dans tout, mais n'est pas vraiment construite en système... Elle est un peu comme une conséquence... Ouvrons nos chakras et un jours nous seront clairvoyant sort of thing...
Le CVIM est pour moi la manière de garder un oeil sur mon véritable objectif... Œil qui trop souvent fini par regarder ailleurs...  
Que me reste-t-il comme alternative? Tout les autres système magique ont un petit je ne sais quoi qui m'irrite ou me fait peur... Comment naviguer entre égrégore pas trop sain, pratiques dangereuses, hyper intellectualisation, pratiques creuses et erreurs volontaires?
Le CVIM n'est pas parfait, mais au moins on est sûr de pas se ramasser avec des entités malsaines ou à se faire siphonner par un égrégore duquel on a pas vraiment demander de faire parti. C'est peut-être là son seul avantage...

in dubio,
~ Bashu
avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Ven 23 Mai - 9:14

Bonjour Bashu,

J’ai tant à dire et à redire sur ton message… Smile 

Mais je manque de temps, pour bien expliciter mes propos. Je répondrai durant le weekend end ! ;-)

Bises à toi

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Mar 27 Mai - 12:16

Bonjour Bashu,

Au fait, lorsque je disais qu'il est nécessaire pour avancer dans cette voie, travailler des voies parallèles, je pensais, entre autres, à Rawn Clark. Car il s'est grandement aidé de la Kabbale pour travaillé les degrés. Je t'invite a aller sur son site, et de télécharger le livret d'aide qu'il a écrit pour les étudiants de Bardon...

Moryason lui, a carrément développé une méthode rituelique, qui vaut ce qu'elle vaut, pour, soit-disant, accompagner la méthode Bardon. Etc, etc.

Je ne connais pas le gnosticisme samaelien, je suis très intéressé d'en savoir plus ?

Tu écris :

Le CVIM n'est pas parfait, mais au moins on est sûr de pas se ramasser avec des entités malsaines ou à se faire siphonner par un égrégore duquel on a pas vraiment demander de faire parti. C'est peut-être là son seul avantage...

Mais justement, si Bashu, si. C 'est sur ce point que je tire la sonnette d'alarme!
Dés le degré 5, le risque existe ! Et il atteint son paroxysme à partir du livre 2.
Les entités ne sont pas toutes bienveillantes, loin de là! Et avoir de bonne intention ne sauve en rien le chercheur !
Quelque part, je me dis qu'heureusement que la majorité bloque sur ce système, car c'est un moindre mal pour eux...

Bises l'ami!

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Mar 27 Mai - 18:34

Bonjour Ayin,

C'est vrai que Rawn Clark s'intéresse beaucoup à la Kabbale et l'a intégré dans ses pratiques magiques. Or, il doit beaucoup à la méthode Bardon. La Kabbale seule ne lui aurait pas suffit, et Bardon seul non plus. Cela ne discrédite en rien la Kabbale, pourquoi cela discréditerait-il F.B.? TOUS les systèmes ou presque disent qu'ils peuvent être employé seul et donner les fruits attendus. Dans la réalité nous sommes tous différents.

Franz Bardon donne une méthode qui peut donner de la structure à la recherche magique. Par exemple, une approche par magie structurelle, par opposition à uniquement cérémonielle, a du bon. Au lieu de chercher des formules magiques, vaut mieux travailler sur soi. C'est ce que je comprends de son oeuvre. Il n'y a pas un seul mot ou mouvement, peut importe la langue ou le rituel qui, all by itself, produit un effet magique. C'est le pratiquant qui en est à la base, et c'est à replacer le pratiquant plutôt que la pratique auquel Franz Bardon a contribué.

Ensuite tu parles des dangers. Je crois qu'il n'y a pas une seule voie magique ou même spirituelle qui ne comporte pas quelques dangers. Rien n'est gratuit, ainsi ce sont les difficultés sur le chemin qui nous rendent plus fort. En parlant de danger, je trouve plutôt ironique ton commentaire, surtout venant de quelqu'un qui travaille avec le Djins... Ce n'est pas une attaque personnelle, j'ai beaucoup de respect pour ce que tu fais. Mais j'ai l'impression que tu fais deux pois deux mesures. C'est mon avis. Mais au fond je respecte totalement cette opinion, comme je respecte celle des détracteurs de Samaël. Nous avons tous nos expériences à faire, et c'est parfait comme cela. Rencontré des entités malveillantes, c'est quelque chose auquel nous pouvons faire face dans la pratique magique, peut importe le système.

Pour ce qui est du gnosticisme samaëlien, je cherche encore un façon de le présenter en toute objectivité, je t'en parlerai sous peu...

Désolé si je t'ai froissé, ce n'était pas mon intention...

~ Bashu
avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Mar 27 Mai - 21:23

Bonsoir Bashu,

Tout d’abord, saches qu’il n’y a que deux choses sur cette terre qui m’irrite : les esprits obtus et la vulgarité.

Tes réflexions sont pertinentes, et le ton est cordiale : alors, je suis ravie de discuter ! Very Happy 


« Or, il doit beaucoup à la méthode Bardon »

On est bien d’accord ! Mais il doit aussi beaucoup à ses pratiques kabbalistiques… Quid de l’un ou de l’autre ? Les deux probablement ! C’est bien ce que je dis, on progresse dans Bardon si on s’exerce à une spiritualité et des pratiques complémentaires. Et oui, les exercices du CVIM  sont utiles (surtout les cinq premiers) à n’importe quel autre système car, justement, Bardon ne fait que reprendre, à sa sauce, des pratiques millénaires qui ont fait leurs preuves.


« TOUS les systèmes ou presque disent qu'ils peuvent être employé seul et donner les fruits attendus. »

Hum… TOUS, tu es sûr ? Heureusement que tu rajoutes « ou presque »… Smile 

« Franz Bardon donne une méthode qui peut donner de la structure à la recherche magique. Par exemple, une approche par magie structurelle, par opposition à uniquement cérémonielle, a du bon. Au lieu de chercher des formules magiques, vaut mieux travailler sur soi. C'est ce que je comprends de son oeuvre. »

Et tu as bien compris ! Le truc, c’est que ce n’est pas un scoop. A mon tour de reprendre ton « TOUS », donc je dis que TOUS les systèmes sérieux font le même constat.

« Ensuite tu parles des dangers. Je crois qu'il n'y a pas une seule voie magique ou même spirituelle qui ne comporte pas quelques dangers. Rien n'est gratuit, ainsi ce sont les difficultés sur le chemin qui nous rendent plus fort. En parlant de danger, je trouve plutôt ironique ton commentaire, surtout venant de quelqu'un qui travaille avec le Djins... Ce n'est pas une attaque personnelle, j'ai beaucoup de respect pour ce que tu fais. Mais j'ai l'impression que tu fais deux pois deux mesures. C'est mon avis. »


Je suis bien d’accord, les risques sont inhérents à la pratique. Mais :

- Bardon affirme que son système bien suivi et sain pour le pratiquant, il est même conçu pour s’affranchir de toute structure et ordre. C’est un mode d’emploi censé se suffire à lui-même. Et là, c’est un échec total ! Les pratiques de spiritisme, de création d'existences non physiques, de sorties hors du corps etc, etc, comportent des dangers. Rien n’est décrit dans son livre pour s’en protéger. Pourtant, des moyens existent. Quant au livre 2 il me fait gentiment sourire : Bardon prend soin de ne donner aucun sceau d’entité martienne, afin de protéger les chercheurs, soit. Mais… il ne se fait pas prier pour livre les sceaux des entités saturniennes ! lol… Crois-moi, à choisir entre les deux, il vaut mieux les premières, c’est un moindre mal, et de loin…

Pire : il livre des techniques pour entrer en contact avec telle ou telle entité, or, toutes ne sont pas positives loin de là… Et il n’y a aucune description sur ce qui attend les « chanceux » ou ceux qui ont d’autres points d’appui, bref, ceux qui pourraient réussir les rituels sur ce qui les attend. Certains ont des surprises…  

Bashu, si tu commences un rituel alors que la configuration astrologique n’est pas bonne, tu as alors intérêt à avoir de sérieux guides qui t’entourent…
Là encore, cela me paraît aberrant ! Le B.A. BA d’un système sain est de commencer les pratiques purificatrices visant à tenter d’établir le contact avec ces derniers.

Je l’ai déjà dit, je persiste et je signe : Bardon a mis de côté l’astrologie dans son système, or, cette dernière a une importance prépondérante en magie.

- En effet, je travaille avec des djinns, mais… je n’ai jamais affirmé que mon travail était sécurisé, ni affirmer que je détenais une méthode progressive, saine et efficace qui pourrait aider les chercheurs. Je travaille dans mon petit coin, c’est tout… D’ailleurs, je n’ai jamais dit non plus que je ne travaille qu’avec des entités « positives » ...  Ni n’ai affirmé que je travaillais qu’avec des entités évoluées et que je voyais des anges partout… Au fait, je ne prétends rien sur rien, si ce n’est que je travaille avec ces énergies (entre autres). Je n’ai jamais prétendu être une Adepte (la bonne blague !), ni même que j’étais Mage ! je suis juste une chercheuse sur le chemin, comme tant d’autres, qui apprend tous les jours un peu plus et qui a encore un long cheminement devant elle. Et qui sait mettre en pratique son esprit critique avant de faire l’apologie d’une méthode ou d’un système, voilà tout…
Enfin et surtout, je me suis engagée dans cette Voie sachant pertinemment les risques que j'encourais (et que j'encoure). Personne ne m'a dit que c'était une voie sans risque! J'y suis en toute connaissance de cause, connaissance des risques inhérents à ces pratiques, et ceci d'autant plus que dans ma famille certains sont morts suites à ce genre de pratique! Donc pour être avertie, je le suis, et j'avertis tous ceux qui cherchent à s'engager dans ce genre de cheminement des dangers qu'ils encourent à tous les niveaux: physiques, psychiques, mentaux...

Là est la différence avec Bardon! Comment dire ? Ce qui me gêne chez Bardon, c’est le fait qu’il vante sa méthode comme, je cite :

« En effet, aucun initié aussi élevé que soit le rang qu'il occupe, ne peut donner à un étudiant plus que ce que le présent livre propose. »

Je ne le crois pas.

Sinon, je réitère mes propos : Je ne mets pas en question la qualité de sa personne, en tant qu’être humain avec ses qualités et défauts, ni qu’il fût animé d’intention fort louable, aider les chercheurs, et cela lui a couté la vie.  Tout ceci est vrai. Mais je dis que son système est loin d’être parfait, et que la qualité de ses écrits se détériore vite et sérieusement dès le livre 2, pour toucher le fond avec le livre 3.

Pour autant, Bardon était un magicien dont les capacités ne sont pas à remettre en cause. Mais quand je vois comment les prétendus bardonistes reprennent la magie sexuelle « démocratisée » par Bardon (influencé par la loge de saturne), pour organiser de joyeuses coucheries, oups, rituels, voir même développer une vision du tantrisme totalement loufoque (cf la fameuse « Daphné » = Svava Aeglun, voir post sur les escrocs, carrément devenu prostituée, euh, occultiste tantrique, pardon), on voit comment une méthode peut être à ce point peu comprise, mal appliquée et déviée…
Après, tu me diras que ce n’est pas parce que certains dérivent, qu’il faut s’en prendre à la méthode, certes… Mais sa méthode ne prétend-elle pas être « à portée universelle » ?

Donc, pour conclure, je dirais qu’il y a un peu de cochon certes,  mais aussi  beaucoup de lard dans le système bardonnique. Rolling Eyes 


Bises l’ami !

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Meïr le Mer 28 Mai - 17:10

Salutations,

Pour ma part j'irai même plus loin en établissant un parallèle entre Bardon et Crawley.
Crawley aussi à tenté de mettre en place un système qui a fait déraillé des générations de chercheurs. Et avant d'être la bête c'était un homme posé et plein de bonnes intentions. Lui aussi à voulu mettre en place un système magique qui parle à l'intellect et qui met le magicien au centre du tout. A force, il a déraillé.

Il y a là je crois plus de points communs entre les deux qu'on ne pourrait le croire en apparence.
avatar
Meïr

Messages : 233
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Mer 28 Mai - 22:21

Bon, tout ceci devient un peu lourd, et bien franchement je crains que nous ne puissions nous accorder sur ce sujet.

Plus que des partouzes, des guerres ont été basées sur l'enseignement du Christ. Des gens ont tué au nom de l'Islam, qui pourtant se dit religion universelle de paix. Les Juifs ont aussi tués et humiliés en se basant sur les révélations de Dieu...

Je sens une très grande colère lorsque tu parles de Bardon, la même colère que ceux qui ont été abusé par la religion vivent. Cette colère t'appartient et je ne la partagerai pas.

Je ne veux pas entrer là dedans, je crois qu'il y a de grandes perle de sagesse dans le CVIM, j’avoue n'être aucunement intéressé par la magie évocatoire, la Kabbale qu'il présente semble intéressante également. Il faut être très prudent, le chemin est dangereux, et il n'est pas pour tous.

J'aurais bien d'autres arguments pour défendre ce système, auquel je n'adhère pas totalement et entièrement. Je crois par contre que cette discussion est plutôt stérile, je n'ai d'ailleurs aucun intérêt à convaincre ni à m'emporter. Débattre de la validité d'un enseignement est une entreprise à la quelle je me refuse de toute façon.

Il y a tant de gens qui ont critiqué Samaël Aun Weor, parfois de manière acerbes et injustifiés, d'autre de façon plus étoffé. J'ai pour beaucoup de respect pour plusieurs d’entre eux (comme Arathos), mais cela ne corresponds pas à mon expérience. Le jour où mon intuition me dira qu'il est temps de passer à autre chose, je le ferai. Meanwhile, je ne sens pas le besoin de m'insurger contre un auteur qui a fait de son mieux.

Bien à vous.
~ Bashu


avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Jeu 29 Mai - 7:15

Bonjour tous,

Bashu, je pense sue cette discussion a été intéressante à bien des points de vue, et je suis navré que tu projettes sur moi tes propres ressentiments.

J'ai remarqué que souvent, lorsque les personnes manquent d'arguments sur le fond, elles se retournent sur la forme. Pour ma part, je m 'en tiendrai au fond du sujet, en formulant des critiques constructives, du moins je l'espère.

Meir,
Ton parallèle avec Crawley n 'est pas nouveau. J'ai déjà entendu ce genre de propos. Pour ma part, je ne pense pas que la trajectoire de Bardon soit parallèle à celle de Crawley. Certes , cette façon de vouloir "créer son Dieu personnel" est à mon sens délétère et les deux s'y sont vautrés. Mais là s'arrête la comparaison à mon sens.

Crawley a totalement dévié des enseignements de la Golden Dawn, puis a pris pour argent comptant les premières âneries prononcées par le premier esprit qui passait par là. Cela semble étrange et pose des questions sur son état d'esprit dés le départ. Puis il a sombré dans toute une série de vices et de débauches.

Bardon n'a rien fait de tout cela. Son parcours est différent, ses capacités plus développées et ses aspirations bien plus élevées.

Du moins je le pense.

Bises à vous,


Dernière édition par Ayin le Jeu 29 Mai - 9:17, édité 1 fois

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Meïr le Jeu 29 Mai - 8:27

Salutations!


Bashu a écrit:Bon, tout ceci devient un peu lourd, et bien franchement je crains que nous ne puissions nous accorder sur ce sujet.

Plus que des partouzes, des guerres ont été basées sur l'enseignement du Christ. Des gens ont tué au nom de l'Islam, qui pourtant se dit religion universelle de paix. Les Juifs ont aussi tués et humiliés en se basant sur les révélations de Dieu...



Déjà, le but n'est pas de s'accorder, mais de partager des points de vue. C'est ce que vous faîtes depuis plusieurs jours!

Et aussi, des musulmans qui respectent leur foi, qui ne tuent personne, il y en a des masses. Pareil pour les chrétiens qui n'aspirent qu'à la paix. Dans tous les coins de rue, tu en trouve! De tout temps, tu en trouve. Mieux, ils représentent plus des deux tiers de leurs congénères. C'est un faux débat, tellement c'est évident.

Par contre, trouve moi juste un bardonniste, qui a réussi les degrés SEUL et VRAIMENT, sans disjoncter en chemin, ni abandonner...
Oui, je sais, tu diras que tu ne connais pas tous les bardonnistes du monde, qu'il doit surement en avoir, mais que ne les connais pas. Oui. Sauf que c'est marrant, tout le monde est sûr que cette espèce rare existe, mais personne n'en connaîs, ni n'en a jamais vu!  Wink
avatar
Meïr

Messages : 233
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Bashu le Jeu 29 Mai - 12:43

Bonjour,

Vous mettez beaucoup d'emphase sur ce concept de "son système est censé être parfait et se suffire à lui-même".
J'ai deux questions par rapport à cela:
1- Beaucoup d'enseignement ésotérique affirme la même chose, pourtant nombreux sont ceux qui mélange plusieurs voies dans leur pratique personnelle. En quoi cela discrédite-t-il une des voies empruntée?
2- Si l'on regarde l'enseignement de Bardon, il y a certaines choses qui ont une dimension très mystique, quoi que plusieurs semblent vouloir l'ignorer. Si l'on prend une voie mystique, sensée nous faire progresser spirituellement, il est normal de ne pas avoir de résultats tangibles, puisque notre développement magique sera lié à notre développement spirituel. La question de savoir si ledit développement spirituel est possible, je vous renvois la question Meïr, connaissez-vous beaucoup de gens qui ont atteint un haut niveau spirituel (je ne dirai pas maître parce que le système de Bardon ne se rend pas vraiment jusque là, mais je parle de quelque chose d'assez près de ca)? Dans l'histoire de l'humanité il n'y en a pas eu beaucoup, et les adeptes de Bardon ne sont pas en très grand nombre de toute façon.

Quant à la purification dont tu parles Ayin, elle existe bel et bien dans le CVIM. Il ne met par contre pas assez d'emphase là dessus, c'est vrai. Peut-être pour que l'on retourne se purifier dans les premiers degré lorsque l'on bloque sur quelque chose? C'est en effet un point faible de sa méthode. Quelqu'un de créatif pourrait fort aisément y remédier j’imagine, d'autres se tournent vers d'autres enseignements pour compenser, c'est leur choix. Pour moi, Bardon donne une ligne directrice, que j'adapte à ma propre sensibilité spirituelle, et je ne sens pas que mon besoin de l'adapter vient d'un manque de la part du CVIM. C'est moi qui a une sensibilité, une façon de percevoir ma vie spirituelle qui diffère de celle de Bardon, c'est tout. De plus, en terme de purification, il dit clairement qu'il faut avoir fini où atteint le degré 8 du CVIM avant de se lancer dans la magie évocatoire, il y a dans ces degré une forme de purification et d’entraînement qui prépare sûrement mieux `a faire face aux entités évoqués, non?

Oui, il y a de lacunes dans l'enseignement de Franz Bardon. Cela en fait-il un enseignement invalide? Je ne crois pas.

Ma comparaison avec les religions allait dans ce sens Meïr, désolé de n'avoir été plus clair. Ce n'est pas parce qu'il y a des dérives que l'enseignement en est totalement sali.

Pour ce qui est de la forme, je persiste et signe, c'est un débat creux et intellectuel, à la limite théologique. Ca c'est mon travail dans la vie de tous les jours de comparer des positions théologiques, et je n'ai vraiment pas envie de commencer une étude approfondie pour prouver (ou non) que Bardon était vraiment idiot d'avoir dit que sa méthode était la meilleure. ce serait une perte de temps. Je ne suis pas un spécialiste de Bardon, et comme je suis le seule à ne pas vouloir le discréditer complètement, je n'irai pas plus loin dans ce débat.

La spiritualité et la magie c'est une affaire d'expérience personnelle, et une expérience personnelle a rarement une porté universelle ou empirique.

Bien à vous,

~ Bashu.
avatar
Bashu

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2014
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Ayin le Jeu 29 Mai - 18:56

Bonsoir Bashu,

1- Beaucoup d'enseignement ésotérique affirme la même chose, pourtant nombreux sont ceux qui mélange plusieurs voies dans leur pratique personnelle. En quoi cela discrédite-t-il une des voies empruntée?


Ce sont des généralités. Peux-tu, stp, précisez à quelles enseignements ésotériques tu fais référence ?

2- Si l'on regarde l'enseignement de Bardon, il y a certaines choses qui ont une dimension très mystique, quoi que plusieurs semblent vouloir l'ignorer. Si l'on prend une voie mystique, sensée nous faire progresser spirituellement, il est normal de ne pas avoir de résultats tangibles, puisque notre développement magique sera lié à notre développement spirituel.

Oui, d’accord. Mais, je ne vois pas ce que tu cherches à dire par-là ? C’est donc normal que tous ceux qui abordent cette voie n’arrivent pas à obtenir des résultats tangibles ? Mais cela est faux, et je n’ai jamais dit ça. Je dis que certains obtiennent des résultats sous deux conditions :

- Soit en optant pour une voie parallèle efficace (kabbale, etc)

- Soit parce qu’ils ont des acquis sérieux de précédentes vies  où ils se sont exercés à d’autres cheminements et donc s’incarnent avec des acquis à leurs actifs (et on les remarque parce qu’ils ont des capacités de voyance innées, de médiumnité, des « facilités » psychiques, etc). Ce qui revient au fait à la condition ci-dessus en décalage.


Quant à la purification dont tu parles Ayin, elle existe bel et bien dans le CVIM. Il ne met par contre pas assez d'emphase là dessus, c'est vrai. Peut-être pour que l'on retourne se purifier dans les premiers degré lorsque l'on bloque sur quelque chose? C'est en effet un point faible de sa méthode.

De quelle purification parles-tu ? Dans tous les cas nous sommes d’accord sur ce point, c’est le Tallon d’Achille de sa méthode, et se révèle être un sérieux handicap pour la suite.


Quelqu'un de créatif pourrait fort aisément y remédier j’imagine, d'autres se tournent vers d'autres enseignements pour compenser, c'est leur choix. Pour moi, Bardon donne une ligne directrice, que j'adapte à ma propre sensibilité spirituelle, et je ne sens pas que mon besoin de l'adapter vient d'un manque de la part du CVIM. C'est moi qui a une sensibilité, une façon de percevoir ma vie spirituelle qui diffère de celle de Bardon, c'est tout.

Oui, on peut y remédier, en effet. Mais dans ce cas, cela revient à dire que sa méthode, qui se veut parfaite et auto-suffisante, ne l’est au final pas. Et c’est ce que je me tue à dire depuis le début !

De plus, en terme de purification, il dit clairement qu'il faut avoir fini où atteint le degré 8 du CVIM avant de se lancer dans la magie évocatoire, il y a dans ces degré une forme de purification et d’entraînement qui prépare sûrement mieux `a faire face aux entités évoqués, non?

Non.
Parce que les handicaps de départ s’aggravent au fur et à mesure que l’on avance. La purification est la base de la base. Si tes éléments ne sont pas équilibrés (et là encore j’en reviens à l’astrologie qui est une aide précieuse pour cela, chose que Bardon a totalement ignoré) dès le début, le mauvais pli est pris. Aucun autre exercice ne semble vouloir ou pouvoir corriger la tangente, au contraire, on assiste à une forme de cristallisation des diverses névroses et déséquilibres. Et c'est ce qui fait, d'ailleurs, que beaucoup disjonctent.


Oui, il y a de lacunes dans l'enseignement de Franz Bardon. Cela en fait-il un enseignement invalide? Je ne crois pas.

Mais je ne dis pas qu’il est invalide !! Je dis qu’en tant qu’enseignement qui se veut ultime perfection pour l’Humanité et qui se suffit à lui-même, c’est un échec. Pas qu’il est invalide ! Je dis même que les cinq premiers degrés sont importants et utiles quel que soit la Voie choisie, vu que Bardon ne fait que reprendre ici et là des techniques efficaces. Et pour cause, cet enseignement n'est en rien Traditionnel et est une sorte d'emprunt a diverses cultures ésotériques, d'orient et d'occident.


Ce n'est pas parce qu'il y a des dérives que l'enseignement en est totalement sali.

Et je dis la même chose, relis mon post ci-dessus. Mais Bardon affirme que sa méthode est universelle. Et sur ce point, il se goure. Voilà mon propos.

Pour ce qui est de la forme, je persiste et signe, c'est un débat creux et intellectuel, à la limite théologique. Ca c'est mon travail dans la vie de tous les jours de comparer des positions théologiques, et je n'ai vraiment pas envie de commencer une étude approfondie pour prouver (ou non) que Bardon était vraiment idiot d'avoir dit que sa méthode était la meilleure. ce serait une perte de temps. Je ne suis pas un spécialiste de Bardon, et comme je suis le seule à ne pas vouloir le discréditer complètement, je n'irai pas plus loin dans ce débat.

Sur ce coup, je ne te suis pas. Pourquoi ? Car pour réussir à déterminer ce que vaut vraiment le travail de Bardon, un débat intellectuel ne nous ménera nulle part si on ne pose pas dés le départ les bonnes questions.  
Savoir à quel niveau se situe le travail de Bardon implique de savoir ce que l’on cherche. Quel est notre but ? Ce n’est pas une question superflue, car on retrouve (et différentes analogies te le confirmeront) trois types d’âmes : celles qui se contentent de la vie matérielle agrémentée de religiosité ; celles qui veulent développer des pouvoirs surnaturels ; et celles qui cherchent une libération définitive.

Ce n’est pas une catégorisation hasardeuse : de tout temps on retrouve cette séparation entre les hyliques (matière) les psychiques (psyché) et les pneumatiques (esprit).

Suivant chacun de ces buts, on peut dire ce que vaut la méthode Bardon. Pour la première catégorie d’âme et la seconde, le travail de Bardon est valable et à sa place dans le cheminement. Pour la troisième il est invalide, et je pèse le mot.

Je m’explique : Bardon, via son CVIM cherche à mettre en pratique une forme d’occultisme qui veut élever le chercheur progressivement vers les dimensions supérieures, mais sans le sortir du circuit des cycles de réincarnations. La spiritualité envisage quant à elle une libération totale du cycle des réincarnations. C’est le véritable objectif.

Mais sa méthode doit être replacée dans son contexte. Quand l’a-t-il écris et pourquoi. Oublies je te prie les âneries de Frabato, un ramassis de récits fantasmés par son élève et amante, la fidèle Otti qui l’a pondu après sa mort. Bardon a écrit cette méthode parce que ses disciples, qui vivaient avec lui au quotidien, faisaient son ménage et autres en échange de ses lumières ( à la sauce orientale) le lui ont demandé. Ils craignaient que ses lumières disparaissent avec lui. Il l’a donc écrit à leur demande, et c’est eux qui l’ont lu, c’est d’ailleurs une de ses élèves qui a dessiné l’arcane que tu vois en intro, et qui donc ont été ses premiers lecteurs et critiques. Forcément, ayant le maître sous la main, qui répondait à leurs multiples questions tous les jours, la méthode leur semblait suffisante, et pour cause. Or, désormais, maître Bardon est mort d’une vilaine indigestion de Bacon, il n’y a plus personne pour compléter oralement les exercices, guider, etc. L’étudiant est seul avec le livre.

Et le constat est là : la méthode est plus ou moins bien faite, plus ou moins ficelé, mais elle ne s’auto-suffit pas, et elle est loin d’être universelle.

Le hic, c’est qu’aucun de ceux qui s’autoproclament  guide et gouru n’a suivi les enseignements en présence du maître initial, donc eux-mêmes sont déviants dans leurs pratiques dès le départ, et le cycle s’intensifie.

Bashu ? comprends moi bien.  Tu dis : La spiritualité et la magie c'est une affaire d'expérience personnelle, et une expérience personnelle a rarement une porté universelle ou empirique.


Et je suis mille fois d’accord avec toi !  Tu as raison de prendre cette méthode comme une ligne directrice, car c’est la seule façon de faire ! Ton intuition est excellente!

Je ne cherche pas à le discréditer comme tu sembles le penser, je cherche à dire qu’il est nécessaire de passer de l’adoration à la lucidité. Voilà tout.

En tout cas , je te remercie de m'avoir permis de m'exprimer en profondeur sur ce sujet et d'aller jusqu'au fond de ma pensée concernant Bardon et sa méthode.


Bises à toi,

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bardon et les voies possibles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum