L'épopé de Gilgamesh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épopé de Gilgamesh

Message par Ayin le Jeu 28 Mar - 10:16

Bonjour,

Je vous invite ici à vous penchez sur cette épopée fondatrice de la civilisation mésopotamienne: celle qui a inventé l'écriture, la ville et les dieux.

L'épopée de Gilgamesh est la première oeuvre littéraire jamais écrite! Elle est née il y a 4500 ans, et a été écrite sur 12 tablettes retraçant les aventure d'un roi mésopotamien...


Cette épopée relate l'histoire de Gilgamesh, roi et tyran de la ville d'Uruk en Mésopotamie : « Pour deux tiers, il est dieu, pour un tiers, il est homme. »

Voici un extrait de ce récit mythique trouvé sur le web:

Ses concitoyens s'étant plaint auprès de leur dieu Anu d'être traités avec dureté celui-ci crée Enkidu, mi-homme mi-bête, pour tenir en respect leur souverain.
Ignorant la société des hommes, Enkidu vit au milieu des animaux : « Abondamment velu par tout le corps, il avait une chevelure de femme, aux boucles foisonnant comme un champ d'épis. Ne connaissant ni concitoyens ni pays, accoutré à la sauvage, en compagnie des gazelles. »
Gilgamesh pour lui faire quitter son état de nature, lui envoie une courtisane. Enkidu succombe à ses charmes pendant six jours et sept nuits, et cesse de ce fait d'être un homme sauvage, les bêtes le fuyant désormais comme elles le font pour les autres hommes. Il gagne alors Uruk et provoque Gilgamesh qui le vainc, épisode qui va sceller leur amitié. Ensemble, ils courent le monde, affrontent victorieusement le monstre Humbaba et défient même la déesse Ishtar. Mais ce n'est qu'après la mort de « son ami, son petit frère » que Gilgamesh commence véritablement son épopée, en partant en quête de l'immortalité : « Devrai-je donc mourir, moi aussi ? Ne me faudra-t-il pas ressembler à Endiku ? L'angoisse m'est entrée au ventre ! C'est par peur de la mort que je cours la steppe. »

Gilgamesh recherche Uta-napisti dont le nom signifie « celui qui a reçu l'immortalité » : il le rejoint sur son île où Uta-napisti lui relate le Déluge, puis la décision divine de lui conférer l'immortalité. Mais en retournant à Uruk, tandis qu'il se baigne dans une fontaine, Gilgamesh, qui a trouvé la plante d'immortalité que lui a indiqué Uta-napisti, voit un serpent la lui dérober : l'humanité sera privée pour toujours de ce trésor.



Cette histoire, la plus ancienne connu est intéressante à plusieurs niveaux:

Certes, elle permet de mieux appréhender la civilisation mésopotamienne, qui a influencé tous les domaines ésotériques: (mythologie, astrologie, magie, etc), mais aussi et surtout car il s'agit d'un formidable chef-d'oeuvre, intemporel et donc encore actuel, qui évoque l'amitié entre les hommes et le sens a donner à la vie!

J' y reviendrai...
avatar
Ayin
Admin

Messages : 507
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum