Paranoïa des occultistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Mar 12 Mar - 23:22

Bonjour les amis,


J'ai jugé utile de mettre ici des extraits d'une discussion que j'ai eu en privé avec Patrice (avec son accord), même si le post de départ, commencé sur le forum de notre ami Dhyan, a hélas été supprimé.

Patrice:

"Concernant les loges, le sujet de la paranoïa des occultistes. Il y a vraiment un souci chez les théurges en particulier. Beaucoup considèrent qu'il faut cacher leur nature pour afficher une espèce d'attitude sainte en public (forum compris - preuve que leur voie est excellente) alors que ça bout à l'intérieur comme chez n'importe qui. Et ça, je le dénonce clairement (c'est une forme de malhonnêteté). Plutôt que d'être naturel on a le vice de cacher les choses et plus de révéler les défauts des autres qui sont subtilement cachés chez les délateurs (sur le fond de "j'en connais plus que toi").


Ensuite, cette paranoïa vient du fait d'une mauvaise assimilation de l'enseignement. en considérant l'idée des anges, des êtres de lumières, du beau ... la dualité de l'homme (imparfait) fait qu'il considère alors également toute source du mal contre laquelle il faut se battre.


Aussi, le mal dont ils sont victimes (quelqu'en soit la nature) est souvent du, selon eux, à des attaques psychiques extérieures. Le souci en pensant ainsi c'est qu'ils ouvrent eux-même une porte ouverte vers ce monde là en pensant ainsi. Ils ne s'affranchissent pas du mal en luttant contre, ils l'encourage en alimentant leurs aspects dual. La seule lutte valable est celle pour la lumière. Le combat contre le mal doit prendre une dimension de responsabilité pour une personnalité équilibrée. Attaquer le mal avant cet équilibre parfait est en soit une parfaite aberration."


(...) la suite:

"Les loges en règle générale ont une haute opinion d'elle-même. Mais comme je l'ai dit, je ne me rappelle pas qu'elles aient apporter à l'humanité une aide particulière. En tout cas, elles devraient relativiser leurs rôles dans la société, ainsi que leurs membres qui prennent souvent le melon.


Appartenir à un ordre c'est accéder à une forme de connaissance plus "authentique". Sous-entendu mieux qu'ailleurs. Et sur le forum claire-lumière.com cela se sent plutôt bien."



Ma réponse:

"Bonjour Patrice,



Ton point de vue concernant les loges est particulier et incisif. Il donne à reflechir. Avec ton accord, je souhaîterai le reprendre sur notre forum, soit de façon neutre mais entre guillemet, soit en mettant (Patrice) entre guillemets.

Il se trouve que je retrouve dans tes propos beaucoup de mes propres pensées. A quelques détails près.

Tu dis: "Aussi, le mal dont ils sont victimes (quelqu'en soit la nature) est souvent du, selon eux, à des attaques psychiques extérieures. Le souci en pensant ainsi c'est qu'ils ouvrent eux-même une porte ouverte vers ce monde là en pensant ainsi. Ils ne s'affranchissent pas du mal en luttant contre, ils l'encourage en alimentant leurs aspects dual. La seule lutte valable est celle pour la lumière. Le combat contre le mal doit prendre une dimension de responsabilité pour une personnalité équilibrée. Attaquer le mal avant cet équilibre parfait est en soit une parfaite aberration."

Personnellement chez certains j'ai vu, dés le tout début de l'enseignement, avant même l'initiation, des passages entiers mettant en lumière la responsabilité personnelle dans le mal qui nous touche, ou à un autre niveau, qui touche le monde. La notion d'Unité était mise en avant. Donc ton postulat est vrai chez certains, et faux chez d'autres.


Tu dis aussi: "Ensuite, cette paranoïa vient du fait d'une mauvaise assimilation de l'enseignement. en considérant l'idée des anges, des êtres de lumières, du beau ... la dualité de l'homme (imparfait) fait qu'il considère alors également toute source du mal contre laquelle il faut se battre."

Là encore, j'ai cru comprendre l'inverse chez certains. As-tu débattu en profondeur de ce sujet-là avec beaucoup? Car je t'assure que j'ai déjà entendu des avis contraires.

Tu écris aussi:


"Les loges en règle générale ont une haute opinion d'elle-même. Mais comme je l'ai dit, je ne me rappelle pas qu'elles aient apporter à l'humanité une aide particulière. En tout cas, elles devraient relativiser leurs rôles dans la société, ainsi que leurs membres qui prennent souvent le melon"

Là oui! Oh oui! Et encore t'as rien vu !
J'ai cotôyé de prés ou de loin certaines des plus connues, je parlerai par conséquent uniquement de ce que j'ai vu et entendu.

La première chose est de ne pas confondre les ordres plus dogmatiques dirons-nous, c'est à dire qui vise à renseigner via une toute une série de doctrines philosophiques purement spéculatives sur le monde, l'homme et la Divinité de celle on va dire plus à visée d'action, où la théorie sert de tremplin à la pratique vraie, réelle, de laboratoire.

Pour avoir plus ou moins connu les deux, je peux te dire que cela n'a rien à voir.


Mon ex-campagnon était membre d'une célébre loge maçonnique, j'ai "entrevu" leurs rencontres, discours, analyser leurs interprétations des symbolismes. J'ai déjeuné avec certains, pris le thé avec d'autres, et même partie en excursion avec tous. Que dire? Que je ne serai jamais FM. Jamais. Et encore plus aujourd'hui, avec tout ce que j'ai appris depuis, qu'hier. Selon moi, elle rentre totalement, complétement dans la première catégorie, et sous couvert tant qu'à faire d'affairisme et pourquoi pas d'un meetic spirituel.

Parlons maintenant non de leurs différences, mais d'un dénominateur commun à toutes: le syndrôme de "melonïte aigue". C'est hélas un fait, et crois-moi, quand j'en croise ou communique avec un, je me prends ce syndrôme en pleine face! Et plus ils pensent détenir les vérités, plus le melon est grand. Il y a ceux qui le montrent, ceux qui font preuve de plus de modestie mais où cela transparaît dans les faits et gestes, et même en l'absence de faits et gestes. Ca transpire, ca dégouline de partout, c'est terrible!

Bon. Quid? Je ne sais pas si tu souviens de notre discussion sur l'abbé pierre, où je te disais qu'à la rigueur je supportais la condescendance à condition que la personne soit en mesure, de par sa vie et ses actes, à se le permettre.


Donc je fais avec lorsque de l'autre côté les connaissances sont approfondies, expérimentées, remises en question.
Lorsque l'éthique et la moralité de la personne est sans faille.
Lorsque la déontologie, les échanges, et la probité sont sans critiques possibles.
Enfin, lorsque ni l'argent, ni le sexe, ne rentrent en ligne de mire, à aucun moment.
Les rencontres se focalisent sur l'échange, le partage spirituel, et rien d'autre.
Personne n'est parfait, sinon on serait des Dieux.
Et ce qu'on reçoit est tel, par rapport à ce qu'on y donne, que le sentiment de gratitude prend le pas sur les détails égotiques.


Par contre, mis à part cette exception, ce syndrome m'exaspère au plus haut point. Les gens qui restent entre eux, à refaire le monde et à s'auto-encensé mutuellement tout en pêtant largement plus haut que leurs derrières... Bref j'ai vu ce que c'était chez les FM...

Il y en a d'autres, telle la GD, qui souffre d'un mal interne: les ambitions et la soif de pouvoir. Tant que les têtes seront viciées, les énergies se détourneront de cet égregore. C'est dommage, car il y a du bon, et du moins bon, dedans. Pour autant, je n'en ai jamais fais partie, j'ai failli il fût un temps, mais heureusement je n'ai jamais été initiée. Mais j'en connais qui en ont fait partie plus de 20 ans!


Donc bon. Il y a du lard et du cochon comme on dit."


Patrice:

"Re Ayin,


En réalité, je n'ai jamais rencontré d'adeptes ayant gagné un équilibre.

(...)

Concernant les loges, je généralise sans doute un peu trop. Néanmoins, je ne peux leur faire confiance ni à leurs adeptes. J'ai toujours perçu des vices cachés auxquels je ne veux plus toucher. Sans parler effectivement du melon que je ne supporte pas au point que je suis très désagréable avec les gens qui se la joue. Je suis quelqu'un d'exigeant et ce type de comportement ne se pardonne pas chez moi.

Je ne sais pas si parler des loges selon mon point de vue peut apporter quelque chose à un forum. Si ce n'est commencer à entamer des sujets enflammés. Trop d'identification aux symboles, bannières etc ... C'est là que le déséquilibre se renforce, malgré les efforts pour dompter le caractère. L'eau finit par s'insérer par toutes les interstices, toutes les fragilités ne demandent alors qu'à se réveiller. "



J'arrête là la retranscription.

Personnellement, je pense que si. Parler des loges de façon constructive permet de dépoussierer bien des idées fausses, voir des fantasmes.
Je pense que cela peut apporter quelque chose aux novices qui pensent qu'entrer dans ce genre de structures suffira à faire d'eux des adeptes. Un peu comme des oisillons qui "attendent" passivement qu'on leur mettent des asticots dans le bec.

Utile aussi pour dire que se cotoient dans ce milieu le meilleur comme le pire, et les loges n'échappent pas à cette règle.

Personnellement je ne déconseille ni ne conseille rien à ce sujet, d'autant plus que je ne suis pas qualifié pour. Néanmoins, il faut être lucide et raisonnable: ne pas être décourager d'avance en cédant à la généralisation abusive ("tous des pourris") car c'est faux, et je parle d'expérience!
Mais ne pas non plus être naïf au point de croire que sous le voile de la spiritualité, tous ceux qui s'y cache sont bons et désintéressés, sinon gare aux désillusions...

Merci pour cette discussion enrichissante !
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Lun 18 Mar - 14:39

SUITE DE PATRICE:


Bonjour,

Pour faire suite à mes précédents propos concernant les loges, je désire aujourd'hui entré un peu plus dans le détail de mes pensées. Il serait extrêmement présomptueux de penser que je puisse faire une analyse à une dimension infinitésimale.

Si je prends les principales structures occulto-spirituelles ayant influencé la pensée occidentale sur l'occultisme, je citerais :
- L'Aurum Solis
- La Golden Dawn
- La Rose-Croix (toute branche confondue)
- La Franc-Maçonnerie (même si l'étiquette purement occulte est discutable).

En regardant tout ce méli-mélo d'écoles, on s'aperçoit qu'elles partagent toutes des points communs. Que certains fondateurs de ces ordres appartenaient à des mouvements rose-croix et maçonniques et vice-versa.

Si on regarde les dates de créations on lit les choses ainsi :
- Aurum Solis : 1897
- Golden Dawn : 1888
- Rose-croix : XVIIème siècle environ.
- Franc-maçonnerie : XVIIème siècle également (dans une forme organisée).

Je lis également l'histoire de l'Aurum Solis et l'histoire officielle présentée sur son site. On y parle de l’Égypte, de chaldéens, des sumériens ... puis on passe à "Après le moyen-age". On peut se poser la question : que s'est-il passé en 2000-3000 ans ? En quoi l'Aurum Solis peut revendiqué son histoire ? Car en vérité, elle revendique plus qu'elle ne peut apporter des preuves de la légitimité avec les liens du passé.

Pour ma part, je n'y crois pas un seul instant.

Concernant l'ordre de la Golden Dawn, il tiendrait son histoire du décodage d'un livre poussiéreux découvert sur une étagère. En un travail de 4 ans, l'ordre est monté et structuré grâce à l'aide d'Anna Sprengel (elle-même membre d'un mouvement rose-croix allemand).

Ces deux loges fonctionnent un peu à la manière dont le fait la maçonnerie (des grades, des rituels, des travaux etc ...).

Je ne t'écris pas pour te raconter leurs histoires, tu dois en savoir autant que moi sinon davantage.

Ce que je veux dire en apportant ces éléments de base, c'est que ces mouvements sont nés dans une intervalle de 200 ans et que très peu de liens les lient à l'histoire ancienne de l'humanité (le berceau des anciennes civilisations). On aime rapporter de lointains héritages, improuvables, on gonfle le CV et on réinvente une nouvelle histoire.

Auparavant c'était l'église qui s'occupait de cela.

Lorsque je lis (...) (et d'autres) rapporter des exemples chaldéens, je me dis qu'ils n'ont pu que le rapporter de livres qu'ils ont eux-même lu. A moins d'y avoir vécu à cette époque, je me demande comment on peut considérer comme vrai tout ce qui est transmis par une structure initiatique. Qui, comme je le rappelle, l'Aurum Solis a des prétentions mais aucune preuve pour légitimer quoique que soit.

Si en 2000 ans, on doute de nos connaissances sur l'origine de Bible, il me semble étonnant qu'on ne puisse pas douter de ce que rapporte l'Aurum Solis. Pour l'heure, dans mon cas personnel, je pourrais même dire que je suis un descendant direct de Platon. Cela n'en serait pas moins vrai que pour l'Aurum Solis.

Je crois simplement, que ces ordres ont refait l'histoire comme bon leur semblait. Que l'excitation du secret et cette sensation d'être "hors norme" a permit de transférer certaines inventions d'un siècle à l'autre sans prendre la peine de vérifier quoique ce soit. Il en est d'ailleurs ainsi pour le commun des mortels, lequel accepte l'histoire officielle qui lui est enseignée à l'école, telle qu'elle est lui est contée.

Pour ma part, c'est la deuxième guerre mondiale et ce que j'en ai appris (en dehors du moutonnage docile) qui m'a ouvert les yeux sur les inventions de l'histoire.

Considérons à présent la Rose-Croix et la Franc-maçonnerie. Visiblement avant le 15ème s., ils n'étaient rien.

L'ensemble des structures modernes que nous avons vu ou voyons émerger, sont principalement issus de crise, de rupture au sein des ordres (problème d'égo, de politiques, d'orientation spirituelle ...). Pour la plupart, sinon toutes, on part des mêmes bases, on y ajoute une particularité qui permet de mieux les identifier.

On peut même penser que ces ordres sont une réponse, une alternative à l'église trouvés par quelques indignés intellectuels en manque de gloire.

Je ne suis pas sur que la "Vérité" en soit le mobile.

On a cherché dans les connaissances anciennes (notamment la kabbale), on a récupéré certains textes, produit de nouveaux. On a réinventé un contenu en se servant de l'ancien comme un prétexte d'héritage.

Pour moi, il y a manque d’honnêteté, on a produit du faux et on continue à lui donner une caution. Les ordres ont été trop loin et remettre leurs histoires en question seraient produire leur mort quasi-instantanée. Mais l'univers ne supportant pas le vide aurait sitôt de recréer de nouvelles structures sur les mêmes bases.

En ce qui me concerne, toutes ces structures n'ont pas d'histoire. Elle sont apparues un jour et le déroulement de l'histoire ne démontre en rien leur lien direct avec des anciennes civilisations. Il n'y a que des prétentions, des revendications. (...)
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Lun 18 Mar - 22:20

Bonjour Patrice,


Je suis entièrement d'accord concernant les sociétés qui se disent initiatiques et qui prétendent remonter au Moyen-Age voir à l'Antiquité ou à la Haute-Egypte. C'est du pipeau car prétendre connaître les origines de ces sociétés et les faire remonter jusqu'au moyen-âge est impossible du fait de l'extrême complexité des données historiques, philosophiques et religieuses qu'il conviendrait d'analyser afin de pouvoir s'en assurer.

Mais comme précédemment dit, il est nécessaire de séparer les bons grain de l'ivraie, non? Tous ne se valent pas, crois-moi.

C'est notamment le cas de l'AS, mais pour tout te dire, l'AS n'a rien de comparable avec les RC ou la FM. C'est du rabibochage récent de membres ayant rafistolé un pseudo groupe en pompant sur leurs groupes respectifs d'avant, notamment de la GD.

Par contre, parlons FM ou RC. Par exemple, le terme "Rose-Croix" est très vaste: il désigne globalement des associations à vocation ésotérique: certaines purement fictives, les autres ayant existé à un moment donné. On parle d'un ensemble de doctrines se réclamant d'une société ou d'un enseignement dits « Rose-Croix ».

Faire l'histoire de la Rose-Croix revient à faire l'histoire du terme, car la plupart de ces associations n'ont entre elles aucun lien de filiation historique.Le seul dénominateur commun à cet ensemble de groupes, associations, ou autres: c'est l'objectif de réaliser le Salut par la Gnose. Point. Tout ce qui se réclame de ce titre aux nombreux avatars ne fait que puiser dans un vaste fonds commun, celui de l'ésotérisme au sens le plus large, c'est-à-dire dans les traditions alchimique, théosophique, astrologiques d'inspiration Hermétiste.

Et, à ma connaissance, aucune, française ayant pignon sur rue, ne se réclame d'un lien de filiation direct et ininterrompu remontant au cénacle de Tübingen du 17 éme, et ceci pour une raison simple: parce que à l'origine, dès 1614, il n'existe aucune « Société Rose-Croix », à moins d'entendre par là une amitié spirituelle entre amis du Cénacle !

Depuis, quantité de groupes, de loges et de sociétés se sont créés se réclamant RC: Par exemple, parmi d'autres en Europe, la Societas Rosicruciana Anglia, au 19 eme en angleterre, qui fût d'ailleurs d'inspiration fortement chrétienne et dont certains membres, devine qui ;-) Samuel L. Mathers s'en détachera pour fonder, avec d'autres dont celle que tu cites, la GD!


Plus recemment, l' "Antiquus Mysticusque Ordo Rosae Crucis" ( à tes souhaîts!), le plus volumineux du début du 20 éme siècle, se réclame plus ou moins de l'idéal RC du 17 éme mais la filiation directe est totalement indémontrable. Pareil que plus haut: il puise certes dans le fond commun RC, et est plus orienté astro, mais de là à dire que depuis 400 ans les transmissions se font: faut pas charrier !

Bon, je cite en exemple les RC mais j'aurai pu faire de même avec les FM, un peu différement il est vrai puisque déjà sous l'Empire Romain, les artisans et notamment les charpentiers, maçons et tailleurs de pierre se rassemblaient dans des espèces de collèges, sorte de regroupements de corporations mi-professionnelles, mi-religieuses, qui les représentaient auprès de César et assuraient l'entraide mutuelle. Elles disparurent avec l'Empire!C'est donc une structure nouvelle qui a resurgit au Moyen-Age. Mais bon, tu sais, moi, les FM, mi- fraternité, mi-loge initiatique, mi-club philosophico-spéculatif, mi-réseau d'affaire, mi- etc... On ne peut pas vraiment parler d'"ordre" comme tu le fais bien remarquer toi-même...

Tout ceci pour te dire que OUI, c'est vaniteux que de vouloir absolument se réclamer d'une filiation directe de telle ou telle origine.

Mais... ce n'est pas le cas de tous!

Là encore, je peux t'assurer que certains sont extrêmement francs lorsqu'il s'agit de ces détails historiques.

De même, je suis tenté de dire...Et alors? Qu'apporte ou retire la filiation? Rien, au final.
L'essentiel est d'être fidèle aux doctrines d'origine, d'être sincère dans l'approche, de vouloir faire revivre les fraternités d'antan, non? Et d'éviter les sociétés prétentieuses à la recherche d'une gloire passée chimérique!

"'Lorsque je lis (...) (et d'autres) rapporter des exemples chaldéens, je me dis qu'ils n'ont pu que le rapporter de livres qu'ils ont eux-même lu. A moins d'y avoir vécu à cette époque, je me demande comment on peut considérer comme vrai tout ce qui est transmis par une structure initiatique. Qui, comme je le rappelle, l'Aurum Solis a des prétentions mais aucune preuve pour légitimer quoique que soit."

Là encore, il y a confusion des genres. Les exemples Chaldéens cités sont tirés de livres sur lequel se basait l'interlocuteur. Pas qu'il se réclamait des Chaldéens!
"je me dis qu'ils n'ont pu que le rapporter de livres qu'ils ont eux-même lu." Et bien, tu te dis très bien, c'est ça! Smile

En ce qui me concerne, toutes ces structures n'ont pas d'histoire. Elle sont apparues un jour et le déroulement de l'histoire ne démontre en rien leur lien direct avec des anciennes civilisations. Il n'y a que des prétentions, des revendications. (...)

Et on est bien d'accord ! Et je rajouterai donc comme je l'ai écrit plus haut, que ceci n'a pas vraiment d'intérêt réel pour le cheminement sur la Voie.
Et aussi, comme déjà dit, qu'il y en a qui ne font pas mystère de cet état de fait.

Donc filiation physique: non.

Mais... parlons-nous seulement du plan matériel ? Wink


Bien à toi mon ami
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Mar 19 Mar - 11:09

Bonjour,

Concernant l'AS, je te rejoins pleinement. De plus la modernisation de l'ordre l'a envoyé direct entre les mains du dieu Argent. Tout un tas de produits dérivés s'y vend, des groupes de sympathisants pouvant se retrouver moyennant une cotisation annuelle. Là, on voit bien une démarche très business.

Dès lors que l'argent entre en compte, il y a un effet rebond de surenchère par derrière. Il faut garder les "clients", on invente du renouveau, on modernise à tort et à travers pour donner l'illusion du mouvement si cher à l'égo, qui n'aime pas le silence (où il n'arrive pas à se mettre en valeur).

Si les enquêtes sont si simplifiées au sein de quelques ordres, c'est parcequ'ils ne peuvent se passer de l'argent entrant d'une cotisation. Aussi la qualité se sacrifie au profit de la quantité.

Et puis les appellations comme tu le rappelle, toutes en latin. ça donne un côté authentique comme un vieux livre dans une grande bibliothèque mais ce n'est pas révélateur d'une quelconque sagesse.

S'il y a des loges, écoles .. sérieuses, elles le sont sans doute parce qu'elles ne se sont pas perverties financièrement. Elles sont, en règle générale, peu connues, ne font que peu de publicité autour d'elles.

(...)

J'aurais tendance à penser que les détails historiques n'ont que peu d'importances, si ce n'est qu'il me parait évident de souligner les incohérences qui prêchent en faveur du faux ou d'un maquillage malhabile.

Ensuite, je considère avant tout la valeur humaine et non l'étendard qui bien qu'il symbolise l'engagement, tend à cacher les errances ou les défauts des porteurs.

Je souhaiterais que les occultistes sérieux n'oublient pas qu'ils sont des hommes. Qu'ils ne cherchent pas à être Dieu, un Messie ou tout autre guide à suivre aveuglément.


Patrice
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Mer 20 Mar - 20:17


Ce message mérite d'être mis en avant :

Je souhaiterais que les occultistes sérieux n'oublient pas qu'ils sont des hommes. Qu'ils ne cherchent pas à être Dieu, un Messie ou tout autre guide à suivre aveuglément.


Merci Pat', pour cette discussion, et pour tout le reste ! Wink
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Empathry le Sam 23 Mar - 0:15

J'avais hier préparé un SUUUUUPERRRRRRRR post en réponse à cette problématique de la paranoïa des occultistes quand, au moment précis où je l'envoyais, il disparût dans des limbes z'obscures.

Honteuzékonfu ; je me dis alors

VANITAS

VANITAS

VANITAS,


puis reprenant courage à deux mains (une main sur le clavier et la deuxième qui tient un petit verre d'alcool de prune), j'enjoignis moi-même de quand même terminer le travail !

En essence et synthétiquement, il y a dystonie entre la paranoïa et l'occultisme dans la mesure où la paranoïa est l'Art de l'EGO hypertrophié tandis que l'Occultisme est (ou devrait être) l'Art de l'Ego insignifiant ; celui dont justement l'âme a été pesée (et donc il ne lui reste plus guère de métaux "à larguer" pour s'alléger).

- La Paranoïa de l'Occultisme ; cela ne peut pas marcher car c'est antinomique.

- La paranoïa de certains occultiste, si elle s'évérait être fondée, obligerait à dire que lesdits occultistes-paranoïaques ne sont, in fine

QUE DES BOUFFONS.

ce que Ben Siracle Sage remarquera qui plus est en rajoutant :

Qu'il faut bien des bouffons (et aussi des oignons) pour que le ragoût soit bouffable.

flower

Empathry

Messages : 36
Date d'inscription : 10/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Empathry le Sam 23 Mar - 0:18

et pour faire encore plus synthétique, nous pourrions envisager de dire qu'un Occultiste parano ; ça elephant énormément !

Ah les crocros, les crocrocros, les crocrodiles, sur le bord du Nil ils sont partis ... n'en parlez plus !

farao

Empathry

Messages : 36
Date d'inscription : 10/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Sam 23 Mar - 19:11

Empathry a écrit:

En essence et synthétiquement, il y a dystonie entre la paranoïa et l'occultisme dans la mesure où la paranoïa est l'Art de l'EGO hypertrophié tandis que l'Occultisme est (ou devrait être) l'Art de l'Ego insignifiant ; celui dont justement l'âme a été pesée (et donc il ne lui reste plus guère de métaux "à larguer" pour s'alléger).

- La Paranoïa de l'Occultisme ; cela ne peut pas marcher car c'est antinomique.

- La paranoïa de certains occultiste, si elle s'évérait être fondée, obligerait à dire que lesdits occultistes-paranoïaques ne sont, in fine

QUE DES BOUFFONS.



flower


Derrière une forme assez "space" (t'avais un verre de trop dans le nez quand tu as rédigé ce post? Very Happy Je t'agrée sur le fond: c'est même très bien décanté comme analyse. Court, mais efficace !

avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par artisanfr le Lun 7 Avr - 12:42

Cher tous,

Je pense qu'il y a aussi une question d'époque.

De 1600 jusqu'à 1880, les ordres occultes semblent avoir donné de bons fruits, et de toutes façons, il ne faut pas oublier
qu'ils étaient aussi à vocation politique et que politique et occultisme étaient deux choses qui s'interpénétraient.

Ne pas oublier que l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert était un produit de ces loges et qu'il a, en son temps, admirablement
éclairé le monde d'autrefois.

A mon avis personnel, il y a dans notre monde des cycles secrets.
Les Ordres Maçoniques ou secrets étaient "actifs et utiles" à l'époque de Diderot, mais à notre époque, il est bien suggéré que
le travail de groupe n'est plus à l'ordre du jour, dans le cycle que nous vivons.

Un indice est l'enseignement de Franz Bardon, fait pour être appliqué seul.

Le travail en groupe et le travail en solitaire développent chacun leurs facultés.

Pour ce qui est du cas des Esotéristes, j'en ai rencontré de très bons, et de très mauvais : il y a des gens qui s'ouvrent véritablement à la spiritualité, et d'autres qui cherchent un "meetic" spirituel.

J'attire votre attention sur le fait qu'il est parfois difficile de dépasser les apparences : il y a parfois des gens très bien, mais dont le caractère et les valeurs sont totalement opposées au nôtres, ainsi il est humain et normal que nous ne puissions perçevoir, à cause de cette réaction humaine, ce qui est intéressant chez cette personne. La Divine Providence a voulu la variété : il y a toutes sortes de couleurs, d'ethnies, d'identités et de chercheurs, ainsi que d'Initiés. Nous avons tous nos affinités, mais il faut parfois pouvoir voir au delà et aller au delà du masque.

Bien à vous,

artisanfr

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Lun 14 Avr - 17:04

Bonjour Artisan,

Comme pour tout, on y trouve du bon et du moins bon.  Seule l’expérience fait germer l’opinion personnelle.

Néanmoins, cette question que m’a posé Labouré il y a peu, ne cesse de tourner dans ma tête :

- Cites-moi un seul groupe, un seul, qui n’a pas fini par imploser ?

Je l’avoue, j’ai séché sur la question.

De là à dire que les groupes ne fonctionnent pas sur le long terme, il n’y a qu’un pas...
En même temps, j’ai tellement réfléchi à cette question posée que j’ai fini par voir les choses différemment : et pourquoi les groupes devraient-ils durés ?

Comme pour tout, ils ont une phase productive, puis une phase dégénérative, avant la mort. Est-ce plus mal au final ?

Les francs-maçons Artisan, tu le sais bien, je n’en serais pas même pour tout l’or du monde ! J’ai vu de trop près ces mouvances, du moins une très célèbre en région parisienne, qui m’a paru plus se rapprocher d’une fraternité politico-affairiste que d’un groupe spirituel. De même, je connais pas mal de FM et crois-moi Artisan, si certains sont sympas, leurs connaissances magico-occultes se perd en symbolismes à l’excès au détriment de la réelle pratique et expérience, le tout adossé à un Ego surdimensionné ! Bref, c’est typiquement un exemple « en creux » de ce dont quoi il ne faudrait pas tomber, là me paraît leur principal bienfait spirituel !

Enfin, et cela encore tu le sais Artisan, tu sais bien ce que je pense de Bardon et de sa méthode. Inutile de revenir là-dessus.

Lorsque je vois à quel point j’ai changé durant ces 5 dernières années, à quel point mes pratiques, connaissances se sont diversifiées et ont évolué depuis cette époque, et que je regarde certains que je croise depuis l’époque de Théosophia jusqu’à maintenant, à quel point leur vision, et pratique sont rester sclérosées avec une forme d’intégrisme dans leurs convictions (à force de lire et faire les mêmes choses), cela renforce mon opinion sur les méthodes de Bardon. M’enfin… Rolling Eyes 

Bises à toi,
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Meïr le Dim 20 Avr - 18:25



Qui peux me conseiller un ordre, cercle ou groupe de travail (ou ce que vous voudrez) qui:

1- Sois honnête, avec un égo modéré ou contrôlé

2- S'intéresse à la magie, si possible hébraïsante, mais pas seulement

3- Sois porté sur la spiritualité, terrestre comme celeste

Et si possible sympatique, bonne ambiance quoi :-)

Si vous avez des perles dans ce genre, je suis preneur!

Big merci!
avatar
Meïr

Messages : 236
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Lun 28 Avr - 21:15

Salut Meïr,

Merci pour ta patience.

Si je te fournissais une liste de groupes chez qui tu pourrais toquer, je ne te rendrais pas service.

Avant cela, il faudrait débroussailler un peu. Tes attentes me paraissent légèrement surréalistes ;

Déjà, ton critère n°1 est quasi-introuvable.

Quelqu’un qui ‘y connaît et qui a un ego modéré, dans notre monde, c’est une perle rare ! Cela existe néanmoins, j’en connais (mais pas en France).

L’ésotérisme, en général, exacerbe les névroses, tout au moins au début. Avec une forme de durcissement du Moi. C’est un exutoire pour toutes les frustrations accumulées dans son existence. On a une vie qui ne nous satisfait pas, un boulot pas terrible (voir pas de boulot), on a passé l’âge de croire que l’on sera astronaute, donc… on s’invente ésotériste, mage, etc ; et on se crée un Alter ego qui est psychiquement supérieur, qui sauve le monde par sa puissance magique (secrète évidemment !) , on se veut quelqu’un de virtuellement intéressant, à défaut de l’être réellement.
C’est un écueil que tu rencontreras souvent, hélas ! (et je ne parle pas que des pseudos-bardonistes que tu as rencontré),  mais aussi de certains de la FM, GD, l’AS, etc.

Heureusement, il y a des exceptions ! Very Happy 

Des gars honnêtes, il y en a, même dans ces eaux-là. Mais dans ce cas, si leurs connaissances, pratiques sont fondées  et basées entre autres sur l’expérimentation et la pratique (et pas que sur un savoir académique), que leur ego est plus ou moins contrôlé (ou plutôt qui ne dérape pas trop), alors… ce seront des gens qui s’enferment dans des tours d’ivoire, croyant perdre à l’échange et tu ne recevras des informations qu’au compte-gouttes…

Dans les deux cas, il y a du bon et du moins bon. A toi de voir ce que tu cherches, et dans quoi tu trouveras ton bonheur…

C’est incontestable que travailler en groupe est un accélérateur. Ne serait-ce que par le travail commun (si tout le monde bosse, et rien que ça ce n’est pas gagné, il y a toujours des «  voyageurs clandestins », qui attendent tranquillement que les autres qui bossent leur délivrent les fruits de leurs recherches, les doigts de pieds en éventail), par le fait que pour peu que ton groupe n’est pas sclérosé autour d’une personnalité dominante ( des moutons autour d’un gourou), tu seras confrontés à d’autres personnalités qui rien qu’en les fréquentant te permettront de tenir la route, et, justement ne pas trop sombrer dans des névroses trop apparentes.

Néanmoins, ne t’appuie pas trop là-dessus. Travailler en groupe, oui (pour peu que le groupe répond aux critères ci-dessus), mais en complément de ton propre travail et recherche !

Personnellement, je n’ai jamais autant avancé (encore plus que quand j’appartenais à des « groupes »), que depuis que j’ai décidé d’agir par mes propres moyens.  Et de bosser par moi-même. Si en groupe on avance bien, avec cet état d’esprit, tu avances vite ET bien !

Et paradoxalement, c’est au même moment que j’ai fait des rencontres de personnes incroyablement savantes et expérimentées, et dotés d’une humilité sincère et d’une sacrée dose d’autodérision en sus ! Bref, « the » perle !

Les travaux en groupe, oui, mais comme je l’ai dit, en complément de ton propre travail. Pas en imitant l’oisillon qui attend passivement qu’on lui fourre les vers dans le bec !

Il faut aussi fuir comme la peste les pseudos-groupes où on te dit de ne pas travailler, lire autre chose que ce qu’on t’ « enseigne », sous prétexte de ne pas perdre de temps, car c’est surtout un moyen d’annihiler l’esprit critique du membre et de le rendre malléable à toutes sortes de dérives.

Ce qui nous amène à ton critère n°4, groupe sympathique, bonne ambiance. C’est toujours agréable une bonne ambiance, à condition de laisser couler car dans chaque groupe, spirituel ou d’ailleurs professionnel, ou familiale, dans chaque groupe de personnes, des personnalités différentes se mêlent, aux aspirations pas toujours identiques. Et ce n’est pas parce que le groupe est « spirituel » (joli terme, souvent creux dans la pratique !), qu’il n’y a pas des personnalités dissonantes, qui cherchent toujours à capter le groupe, à jouer « au chef » (et c’est souvent ceux qui bossent le moins !). La cohésion d’un groupe est avant tout basée sur l’égalité entre membres.

Ton  critère 2, j’imagine que par hébraïsant tu es intéressé par l’ésotérisme kabbalistique, c’est bien ça ?

Avec tout ça, il faut établir tes priorités en termes de critères, mettre de l’eau dans son vin, et retrousser ses manches  sans attendre. Cela t’évitera des espoirs déçus, et te feras gagner du temps en te faisant croiser les « bonnes » personnes. Qui se ressemble, s’assemble, dit l’adage. Et charité bien ordonnée,  commence par soi-même…


Dernière édition par Ayin le Mar 29 Avr - 7:38, édité 2 fois
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Lun 28 Avr - 21:30

Je m'aperçois en me relisant que j'ai surtout mis en lumière les côtés négatifs. Ce n'est pas volontaire, mais si cela peut t'éviter des pertes de temps...

Tu verras, tu feras quelques rencontres génialissimes avec certains ou certaines. Donc que mes mises en garde ne te refroidissent pas, j'espère, Meïr... Wink
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Meïr le Mer 30 Avr - 15:03



Alors là, ton message me laisse dubitatif!  Shocked 

Je ne m'attendais pas du tout à une réponse comme ça!

En même temps, ta réponse amène plus de questions encore. Je croyais qe c'est une longue liste de groupe "sûr" que j'aurai, et à te lire, il n'y en a pas tant que ça des groupes :
- qui s'intèressent à la spiritualité, magie, kabbale
- avec de l'humilité et du recul
- où le partage est de mise
- où l'on s'entend tous à merveille.

En écrivant là, maintenant, je crois que je me suis crû au pays des bisounours!

On ne peut pas se dire spiritualiste et ne pas vouloir partager dans la bonne humeur. Il y a un comme un couac dans ces histoires. scratch

Je crois que je vais laisser digerer tout ça, et revenir répondre

salutations!
avatar
Meïr

Messages : 236
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Mer 30 Avr - 16:28

Bonjour Meïr,

Il faut bien comprendre une chose : personne ne doit rien à personne ! Cela n’est nullement obligatoire de « partager » ses recherches avec d’autres, spiritualiste ou pas.

Mieux vaut une goutte de qualité qui tombe pic là où il faut, qu’un saut d’eau qui te noiera d’informations pour la plupart inutiles. Ceci est mon avis !
Le pragmatisme est de mise : si tu vas dans un groupe en attendant patiemment que l’on veuille bien t’apprendre des choses, et de qualité en plus, et gratis, et sans rien demander en plus, et que les infos que l’on te donne soient correctes et complètes, tout juste par pur amour de la spiritualité, ben… oui, tu es au pays des bisounours en effet !

Pourquoi une personne normalement constituée, avec une vie équilibrée (un travail, une vie familiale, etc), gaspillerait ses journées à partager des trésors qu’il a lui-même passer des années à trouver et à s’approprier ? Pourquoi ne passerait-il pas ce temps avec sa famille, à ses loisirs ou même au développement de ses propres recherches ?

Par contre, oui, tu peux rencontrer des personnes qui, par amour de leur prochain, et par conviction que « l’énergie doit circuler » peuvent passer un peu de leurs temps à t’enseigner, raisonnablement, pour peu que tu sois motivé et dynamique (et reconnaissant !). Là encore, c’est à toi de te bouger les fesses !

Après tu as des ordres, où tu paies une cotisation (donc c’est pas gratis) et où les dirigeants en retire outre un certain prestige (bonjour l’ego) une certaine forme d’avantage materiel.

Ou encore, tu as les escrocs incultes (voir section Sabrus) qui, n’ayant aucune source de revenu te feront croire qu’ils t’enseigneront monts et merveilles secrètes, le tout à la sauce orientale (maître/ disciple) et dont tu te rendras compte après coup qu’outre le fait qu’ils n’ont rien dans le ciboulo à transmettre, pompent ton fric, ton énergie et même d’autres abus.

L’état d’esprit comme quoi on a tout sans rien n’est pas plus valable dans le monde ésotérique que dans le monde réel.

Sinon, je t’ai transmis en mp les coordonnées d’un Rav, contacte-le de ma part ( il sait à qui correspond le pseudo Ayin) tu devrais trouver ton bonheur.

Ceci étant dit, veilles à transmettre un peu de ce que tu reçois. Pourquoi les cieux accepterais de t’ouvrir certaines porte de la Connaissance si toi, tu les ferme à d’autres.

« Ayez pitié de ce qui est sur terre, Aura pitié de vous Celui qui est au Cieux », cet extrait d’un livre Saint est valable à tous les niveaux et dans tous les domaines.

Si tu veux avancer, fais circuler : c’est une clé.

Si tu veux que l’on soit généreux avec toi, sois généreux avec Autrui.

Pour autant, il ne s’agit pas de partager à tout va avec n’importe qui, certainement pas ! La responsabilité de partager est lourde, car les actions qui résulteront de ce partage avec autrui t’incomberont.

Tu l’auras compris : entre ne rien dire et tout dire il y a un vaste champ à délimiter.  Smile 

Bises!
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Invité le Sam 3 Mai - 11:47

Bonjour Patrice, bonjour Meïr, salut ayin, bonjour à tous,

Je n'interviens ici que sur certaines remarques de Patrice, tant le sujet est riche. Je ne mets pas personnellement tous les groupements dans le même sac. En effet, la forme que prend un groupement a une grande importance de mon point de vue sur le devenir futur de ses membres. Ici, dans ce post, je traiterai principalement des loges.

Patrice a écrit:"Concernant les loges, le sujet de la paranoïa des occultistes. Il y a vraiment un souci chez les théurges en particulier. Beaucoup considèrent qu'il faut cacher leur nature pour afficher une espèce d'attitude sainte en public (forum compris - preuve que leur voie est excellente) alors que ça bout à l'intérieur comme chez n'importe qui. Et ça, je le dénonce clairement (c'est une forme de malhonnêteté). Plutôt que d'être naturel on a le vice de cacher les choses et plus de révéler les défauts des autres qui sont subtilement cachés chez les délateurs (sur le fond de "j'en connais plus que toi").

Pour moi Patrice, il ne s'agit pas de "théurges", mais de "théurgistes" là ou de personnes qui tentent de le devenir. C'est ici en effet un masque de carnaval : l'égo se travestit, la personne cache ses vices en voilant son identité. On peut y voir une forme de malhonnêteté dans les cas les plus marqués, d'autodéfense vis à vis du monde extérieur ou d'inconscience pour les plus légers. Cependant, ne pas souhaiter que son identité soit reconnue peut être également la marque d'un égo qui s'efface, d'une personnalité qui tente de mourir. J'ai à mon niveau plus de mal à comprendre les gens qui s'affichent en public. Qu'ont ils à y gagner ? De la reconnaissance ? Que cherchent ils ? A se faire aimer ? Se faire connaître, n'est ce pas aussi une tentative maladroite pour tenter d'exister ?

Patrice a écrit:Ensuite, cette paranoïa vient du fait d'une mauvaise assimilation de l'enseignement. en considérant l'idée des anges, des êtres de lumières, du beau ... la dualité de l'homme (imparfait) fait qu'il considère alors également toute source du mal contre laquelle il faut se battre.

Je suis entièrement d'accord avec toi.

Patrice a écrit:"Les loges en règle générale ont une haute opinion d'elle-même. Mais comme je l'ai dit, je ne me rappelle pas qu'elles aient apporter à l'humanité une aide particulière. En tout cas, elles devraient relativiser leurs rôles dans la société, ainsi que leurs membres qui prennent souvent le melon.

Pour moi les loges sont des nids à égo et si quelqu'un a déjà un égo fragile, c'est simple qu'il n'y aille pas. Pourquoi ? Il faut savoir que le principe de la loge est généralement basé sur un système pyramidal de grades. Ce choix lorsqu'il est fait encourage le gonflement de l'égo dès lors que le grade ne correspond pas à l'évolution réelle de l'individu, ce qui ne nous trompons pas arrive dans 99 % des cas. C'est donc une aberration puisque l'on obtient l'inverse de l'effet escompté.

Ensuite quelques loges sont influentes dans le monde matériel, c'est vrai, mais ce sont en général les loges maçonniques qui jouent du cordon. Dans nombre de cas, elles ne peuvent influer que localement et le plus souvent très faiblement. Signalons au passage que les loges maçonniques (et autres) sont très promptes à s'approprier les individus et leurs travaux : "Voyez cette nouvelle loi qui va résoudre bien des problèmes, et bien c'est nous qui l'avons mise en place ! "Nous", mais comment ça "nous" ? Et bien si, c'est "nous" puisque X appartient à notre loge pardi !!!"  Shocked 

Pour ce qui concerne le melon ou la citrouille, il n'y a pas besoin d'appartenir à une loge pour en être doté. Il suffit tout simplement d'avoir un idéal exacerbé et cela devient tous les jours Halloween. Des croisés, il y en a partout.

La preuve en est que sur les forums ésotériques, il y a également ceux qui critiquent les loges humaines mais qui bien au dessus de tous ces groupements sauvent l'humanité tous les jours ou appartiennent à des ordres mystérieux et immatériels telle "la grande loge blanche" ... Oh … encore une loge tiens ... L'attitude à adopter dans ce cas ? L'ignorance me semble être la meilleur des solutions. En effet, le problème ce n'est pas qu'une telle loge existe ou pas. Le soucis, c'est l'attitude égotique de ceux qui en revendiquent l'appartenance.

Au fait, petite astuce, quelqu'un sait il comment démasquer qu'un individu appartient à la grande loge blanche, cette organisation semi-secrête qui désintéressée travaille dans l'ombre au profit de l'humanité ?

J'arrête le suspens. Et bien c'est simple : le disciple le crie sur tous les toits, soit directement, soit indirectement.

Patrice a écrit:Appartenir à un ordre c'est accéder à une forme de connaissance plus "authentique". Sous-entendu mieux qu'ailleurs.

En effet, appartenir à un ordre, c'est avoir dans certains cas la possibilité d'accéder à une forme de connaissance "plus authentique". Sous-entendu mieux qu'ailleurs. Mais attention gros bémol. La majorité des ordres que tu cites dans la suite de ton post n'ont fait que récupérer des manuscrits qui ont appartenu à d'autres ordres et qui eux à leur époque étaient véritablement occultes et sérieux. Aussi, le fait de posséder de tels documents et du coup se revendiquer de telle ou telle filiation relève de l'imposture et ne confère absolument aucune légitimité. C'est cependant ce que ces groupements veulent faire croire à leurs ouailles ou à leurs espérés futurs adeptes. De plus, ces neo-ordres, qui ont tous, comme point commun, d'avoir "pignon sur rue", ne possèdent pas LA clé qui permet d'utiliser correctement ces connaissances. La clé, je vais la révéler. Elle est simple en fait : il s'agit de l'individu. Seules certaines personnes sur terre sont capables de décoder ou de comprendre pleinement ces diverses connaissances. C'est la raison pour laquelle j'encourage personnellement et dans une certaine mesure la démocratisation de ces connaissances, à la condition que ces dernières ne portent pas préjudice par leur contenu à ceux qui tenteront de les mettre en pratique si ils sont seuls. Un exemple de tentative de démocratisation de telles connaissances sont les ouvrages de Franz BARDON. Tu remarqueras que la démocratisation seule ne suffit pas. La preuve, les forums nous la montre quotidiennement. Je ne connais à ce jour par exemple absolument aucun adepte qui ait réussit par cette voie là. Ce cheminement (s'il amène jusqu'au bout) est élitiste, contrairement à ce qu'en disent certains, et fait appel comme d'ailleurs n'importe quelle voie qui se voudrait sérieuse à une forme d'ascétisme prononcé.

"Dieu vomit les tièdes". C'est ce que dit le proverbe.

Patrice a écrit:En réalité, je n'ai jamais rencontré d'adeptes ayant gagné un équilibre.

Sincèrement, je pense que tu n'as jamais rencontré d'adepte tout court. Pour moi, il y a trois raisons possibles :

- soit tu n'as pas vraiment cherché,
- soit tu n'as pas cherché au bon endroit,
- soit c'est karmique.

Patrice a écrit:L'ensemble des structures modernes que nous avons vu ou voyons émerger, sont principalement issus de crise, de rupture au sein des ordres (problème d'égo, de politiques, d'orientation spirituelle ...). Pour la plupart, sinon toutes, on part des mêmes bases, on y ajoute une particularité qui permet de mieux les identifier.

On peut même penser que ces ordres sont une réponse, une alternative à l'église trouvés par quelques indignés intellectuels en manque de gloire.

Je ne suis pas sur que la "Vérité" en soit le mobile.

On a cherché dans les connaissances anciennes (notamment la kabbale), on a récupéré certains textes, produit de nouveaux. On a réinventé un contenu en se servant de l'ancien comme un prétexte d'héritage.

Pour moi, il y a manque d’honnêteté, on a produit du faux et on continue à lui donner une caution. Les ordres ont été trop loin et remettre leurs histoires en question seraient produire leur mort quasi-instantanée. Mais l'univers ne supportant pas le vide aurait sitôt de recréer de nouvelles structures sur les mêmes bases.

En ce qui me concerne, toutes ces structures n'ont pas d'histoire. Elle sont apparues un jour et le déroulement de l'histoire ne démontre en rien leur lien direct avec des anciennes civilisations. Il n'y a que des prétentions, des revendications. (...)

Je suis entièrement au diapason avec ces différents passages. Il y a falsification de documents et d'héritage par ces différents ordres. Néanmoins attention aux amalgames, il y a cependant des filiations authentiques, mais elles sont parallèles à ces différents courants et n'ont absolument aucun lien avec elles. J'en ai rencontré personnellement, mais les êtres qui les possèdent sont véritablement des êtres particuliers. Lorsque le temps est venu pour eux de partir, ils cherchent le bon porteur pour que la chaîne se poursuive. Une fois fait, ils disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus. Il y a également des courants organisés sérieux, qui sont souvent forts anciens et qui vivent parallèlement (ou pas) à d'autres structures officielles. Ils peuvent être complètement occultes, ou non. Citons certaines confréries soufies par exemple.

Je dirais pour ma part pour conclure que dans le fond on s'en moque des appartenances des uns et des autres. La seule appartenance authentique est l'humanité. J'ose espérer que les spiritualistes de tous bords ne l'ont pas oublié …

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Ayin le Sam 3 Mai - 22:39

Bonjour Palcé, bonjour tous,

J’ai adoré le passage sur les citrouilles et les croisés, génialissime ! Very Happy 

Je suis d’accord pour dire que tous les ordres ne sont pas à mettre dans le même sac. Et pour cause, il existe plus de 300 sociétés secrètes: les ordres de chevalerie (Malte, Toison d'Or, Prieuré de Sion, etc), les ordres maçonniques, les Roses-Croix, les Cathares, les sociétés mystiques occidentales (Quakers, Mormons, Adventistes, etc) ou orientales (Zen, Krishnamurti, Tantrisme, etc), et des sectes diverses dans leurs origines, leurs buts et leurs activités.

Palcebard a dit :

l'égo se travestit, la personne cache ses vices en voilant son identité. On peut y voir une forme de malhonnêteté dans les cas les plus marqués, d'autodéfense vis à vis du monde extérieur ou d'inconscience pour les plus légers. Cependant, ne pas souhaiter que son identité soit reconnue peut être également la marque d'un égo qui s'efface, d'une personnalité qui tente de mourir. J'ai à mon niveau plus de mal à comprendre les gens qui s'affichent en public. Qu'ont ils à y gagner ? De la reconnaissance ? Que cherchent ils ? A se faire aimer ? Se faire connaître, n'est ce pas aussi une tentative maladroite pour tenter d'exister ?

A vrai dire, je crois qu’occulter son identité ne signifie rien de particulier. On peut voiler son identité tout simplement car on ne veut pas que des collègues du boulot connaissent notre intérêt pour ces sujets par exemple. A l’inverse, on peut discuter « à nu » parce qu’on est juste à l’aise comme ça (Tibretz par exemple). Quant à parler de Soi à outrance et à nu, c’est surtout, à mon sens, le signe d’un manque de maturité associé, ou pas, à un besoin de se sentir intéressant. Certains encore mettent leurs photos et descriptions pour, justement, se faire connaître : c’est leur fonds de commerce, une sorte de publicité gratuite pour leur personne. Bref, il y a de tout, et la diversité des motivations des uns et des autres ne signifient rien de particulier.

A vrai dire je pense que le point essentiel, ce ne sont pas si les ordres sociétés secrètes ont une utilité ou posent problème. Comme l’a bien mis en avant Palecbard dans son développement, c’est l’individu le point essentiel.

Le problème (ou la solution) c’est l’individu.

Dans 99,5% des ordres qui finissent par se dissoudre, le « mérite » en reviennent aux individus.

Certains ont raison lorsqu'ils pensent que les ordres ne fonctionnent jamais. Car les égos des uns ou des autres finissent par toujours l’emporter sur la cohésion de l’ensemble.

Ce qui nous amène au point suivant : si c’est l’individu le hic, alors peu importe la structure où il exerce : ordre/ groupe, etc. C’est tout simplement que le niveau de « l’humanité » qui compose ces groupements n’est pas prêt. A vrai dire, il s’agit d’un processus complexe : la manifestation du Divin suscite toujours une forte stimulation mentale mais rarement une réelle compréhension.

J’ai remarqué (mais attention : mon expérience est relativement récente et cantonné à quelques exemples, donc partial, forcément). J’ai donc remarqué que dans regroupement dit spirituel, il y avait toujours mais toujours des problèmes importants n’ayant aucun trait, de près ou de loin, avec la spiritualité. Des incompatibilités de caractère, des jalousies, etc.  D’un côté des personnes intéressé par le prestige d’appartenir à telle ou telle filiation (avec dans l’idée derrière de rentabiliser rapidement et matériellement les acquis), de l’autre des émotions/ pensées/ actions n’ayant aucun trait à la spiritualité. La spiritualité se veut tel un livre posé sur l’étagère, on en parle mais on le lit rarement (et on l’applique rarement). On se veut spirituel, théurgiste, mais on médit, on ment, ou encore on rechigne à respecter les droits élémentaires de son Prochain.
Bref, c’est comme dans tous regroupements quel qu’il soit (professionnel, associatif, amical, familial, etc.).  Dans certains cas extrêmes, certains  membres dissonants de par leur attirance pour la mainmise du groupe peuvent en arriver à des actions magiques contre leurs propres « frères » ou « sœurs » pour de simples mésententes humaines. Ce qui est quand même un comble !

En même temps, je me demande si cela n’est pas une conséquence de la stimulation mentale dont je parle plus haut, une forme d’étape obligatoire. Au début, il n'y a pas de véritable désir désintéressé de servir. Ceci est un fait, on ne va pas se mentir. Il n'y a qu'un vague désir de libération personnelle et de bonheur personnel durable.

Il y a un manque flagrant de la reconnaissance des rapports de groupe, on ne pense pas « nous », mais « moi ». Et on court d’un groupe à un autre, à la recherche du plus prestigieux- croit-on. Il s’agit d’un point particulier du processus évolutif de l’individu.

Et là, peu importe qu’il y ait des grades ou pas, une structure claire ou pas. Puisque nous parlons de mécanismes cognitifs propres à chaque être à des degrés divers.

Peut-être que, à l’exception de quelques « avancés », qui ont dépassé ce stade, la grande majorité d’entre nous y est encore englué.

Lorsque –enfin- on comprend  que l’individu véritable n’est pas limité à « soi », mais à tout ce qui comprend le non-soi, et c’est un processus graduel.
Tant que dans des ordres/sociétés secrètes/groupe d’étude, ou tout ce que vous voudrez, bref, tout rassemblement d’êtres humains seront focalisés non sur le groupe, mais sur eux-mêmes, l’évolution est impossible. Aucune initiation véritable ne peut se produire. La « fraternité » restera un mot  plein de bons sentiments qui seront aussi fugaces que creux dans la substance, et sera rapidement perturbé par un mur de forme-pensées, bref par le mental concret inférieur.
Et alors, oui, partant de là, je suis entièrement d’accord avec ceux qui pensent que « les groupes finissent toujours par imploser ».

En clair, il faut passer de l’accumulation de la Connaissance à… la Sagesse. C’est un peu une transmutation alchimique, sauf qu’elle devra se passer dans chaque être.

Alors à ce stade, oui, les ordres apporteront bien des bienfaits à l’humanité. Mais d’ici-là, mis à part quelques rares individus plus évolués (dans le sens où ils ont franchi l’étape de confusion préalable), je suis assez prudente sur ces sujets. A mon stade actuel de compréhension et d’évolution j’entends bien. Peut-être que dans quelques mois ou années mon opinion se sera affinée, qui sait… Mais d’ici-là… Rolling Eyes
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Meïr le Dim 4 Mai - 14:57

Salutations  Smile 

Ayin a écrit:


Sinon, je t’ai transmis en mp les coordonnées d’un Rav, contacte-le de ma part ( il sait à qui correspond le pseudo Ayin) tu devrais trouver ton bonheur.




En vous lisant, je me dis que je préfère mille fois étudier avec une personne expérimentée ( et reconnue comme telle) que dans un groupe ou une société secrète. Donc sois bénie Ayin!   I love you 

Ouaou plusieurs centaines? C'est énorme! Il y a dans tout ça une vraie recherche de la spiritualité. Les gens se nourissent plusieurs fois par jours mais l'âme a aussi besoin de sa nourriture, que ceux-ci en soient conscients ou pas toujours.

Si les ordres n'ont rien apporté d'extraordinaire dans le concret, l'absence progressive de la spiritualité plonge les sociétés humaines dans la décadence.
La nature a horreur du vide, c'est connu.

Merci à tous!
avatar
Meïr

Messages : 236
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa des occultistes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum