Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Aller en bas

Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Message par Ayin le Mer 1 Oct - 19:49

Bonjour,

Je souhaite vous présentez une très belle rencontre faite cette fin d’été : Pierre Rabhi.




Une de ses citations :

« Le problème des êtres humains, c'est qu'ils s'entre-égorgent pour des idées, des idéologies, des croyances. Si les extraterrestres nous observaient, ils diraient : ils sont doués, mais tellement stupides, puisqu'ils portent atteinte à ce à quoi ils doivent la vie ! Si je mets des produits chimiques dans la terre, je les retrouve dans mon corps. Ces produits ont été présentés comme éléments de progrès alors qu'ils ont nié les mécanismes de la vie ; c'est une régression terrible. Il n'est pas possible de survivre sur Terre sans la coopération avec la vie. »

Ou encore :

«  Notre civilisation à la prétention de nous libérer alors qu’elle est la civilisation la plus carcérale de l’histoire de l’humanité. De la maternelle à l’Université, nous sommes enfermés, ensuite tout le monde travaille dans des boîtes. Même pour s’amuser on va en boîte, assis dans sa caisse. Enfin, on a la boîte à vieux quand on n’en peut plus, qu’on est usé, avant de nous mettre dans une dernière boîte, la boîte définitive »


Que dire de Pierre ? J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette belle âme.


Pierre est un philosophe, romancier et agriculteur, qui milite avec patience et détermination à la promotion d’un mode de vie plus proche de la nature, et plus respectueux de l’homme et de son environnement. Mais plus encore, il encourage et cherche à « faire sa part » (une expression qui lui est  cher), pour tenter de faire revenir les sociétés à l’essentiel : la vie.


Pour cela il a fondé « le mouvement des Colibris » inspiré d’une légende amérindienne qui dit :

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »


Ses livres  expriment sa philosophie de vie et ses pensées, et amènent le lecteur à se poser des questions et à se remettre en cause à tous les niveaux.

Nous autres qui nous prétendons « spiritualistes » devrions méditer sur notre trop plein de blabla théoriques pour faire « bon genre » sur divers forums, et nous auto-caresser dans le sens de nos nombreux poils…

« Les rituels, les dogmes, les institutions ne m'intéressent plus. Je trouve même suspect que, de nos jours, on parle tellement de spiritualité. C'est comme si nous n'étions pas sûrs de ce que nous affirmons, comme si nous avions besoin de nous rassurer. Si nous avions vraiment une certitude profonde, nous ne parlerions pas tant. Nous serions dans la Vie et c'est tout"


Pour cela, comme l’a mis en lumière Mme Novel qui l’avait interviewé :

Il est parfois difficile d’obtenir de Pierre Rabhi des éléments plus détaillés sur le chemin à suivre pour changer le monde. La raison en est simple : le seul changement viable, à ses yeux,  est un profond changement de paradigme. C’est la raison pour laquelle il estime que "nous passons notre temps à corriger les dégâts du système" alors qu’il est possible d’aller plus loin, "de dépasser l’humanitaire de secours pour aller vers l’humanisme qui abolirait la nécessité de l’humanitaire. En abandonnant les approches réparatrices, l’humain devient la première référence si l’on veut définir un vivre-ensemble cohérent. Dans cette tentative, il faut évidemment prendre en compte l’irrationalité des hommes, la part subjective de la nature humaine avec tout ce que cela englobe. La tâche est loin d’être facile, mais elle est et sera de plus en plus irrévocable."


J’aurai beaucoup à dire au sujet de cette philosophie de vie, mais toutes mes paroles ne seraient que des redits de Rabhi. Personnellement, c’est une de ces rencontres rares, dont on dit qu’elles ont marqué un point de non-retour, « un avant-après » dans ma  façon d’appréhender le monde, mon monde, de vivre, de consommer au quotidien et même d’aimer.

Je vous invite à lire ses ouvrages, qui en plus ne sont pas chers et très faciles à lire, très peu pédant, simples et accessibles, comme leur auteur, du reste…

- Vers la sobriété heureuse
- La part du colibri: L'espèce humaine face à son devenir
- L'Homme entre Terre et Ciel : Nature, écologie et spiritualité (écrit avec Nicolas Hulot).

Et bien d’autres …


Vous comprendrez que la séparation de l’homme  et de la nature a été destructrice, que l’homme et la terre ne forment qu’un, que les souffrances de l’un affectent nécessairement l’autre,  car « homme inséré dans la Création, est partie prenante des forces qui régissent la vie et le cosmos, et nous dirige vers l'action juste permettant de trouver l'harmonie. »


Ne vous étonnez pas des changements que ces lectures peuvent provoquer en vous, à tous les niveaux…  Vous aurez envie de consommer moins, mieux, de manger différemment, d’élargir votre champ de conscience, d’augmenter votre empathie au monde et aux autres, d’agir aussi, de « faire votre part », même si cette part comme celle du colibri, est insignifiante dans la masse… L’océan n’est qu’une somme de gouttes, ne l’oubliez pas



Ayin

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Se transformer soit-même afin de transformer le monde !

Message par Ayin le Lun 23 Mar - 15:27


Le site de Pierre Rabhi, un nouvel article oh combien pertinent ! I love you


extrait:

"Et si la plus importante révolution à mener aujourd’hui était notre (R)évolution intérieure ?

Le mouvement Colibris lance une nouvelle campagne citoyenne : une (R)évolution intérieure. Dans la continuité du travail réalisé autour des principaux leviers de transition de la société - économie, agriculture, éducation, démocratie, énergie, Colibris souhaite passer un message fort et montrer que la vraie (R)évolution est celle qui nous amène à nous transformer nous-mêmes pour transformer le monde !

La violence de la société est le reflet d'une violence qui existe aussi à l'intérieur de chacun d'entre nous. Et si prenions la responsabilité de nos actes au quotidien ? C’est aussi cela faire sa part ! Différemment des précédentes campagnes, Colibris se gardera bien de proposer une voie ou un chemin à suivre qui nous amènerait à nous transformer. Cette nouvelle campagne sera l’occasion, pour chacun d’entre nous, de prendre le temps de s’interroger sur nos comportements, nos leviers de changement et l’endroit intime où ils se jouent."

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Message par Tibreizh le Mar 24 Mar - 7:49

Bonjour,

J'ai découvert Pierre Rabhi il y a une dizaine d'années je crois par le biais de la revue "Terre du ciel". J'ai toujours aimé sa pensée "simple" et "percutante" à la fois.

Le superflu c'est l'identification permanente aux choses. Plutôt que d'exister par nous même nous le faisons par le biais de convoitise et de possession. Le système capitaliste nous apprend depuis ses débuts que c'est par la possession, la reconnaissance de nos pairs et de notre famille ... que nous pouvons avoir le sentiment d'exister. Une reconnaissance sociale. Il faut reconnaître que ce système est devenu clairement envahissant et qu'il a tronqué les valeurs les plus essentielles.

Et si l'homme réapprenait à s'aimer lui-même ? Il apprendrait certainement à mieux aimer les autres. Je crois qu'effectivement que c'est le point de départ à la transformation du monde.
avatar
Tibreizh

Messages : 21
Date d'inscription : 10/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Message par Meïr le Mar 24 Mar - 8:28

Bien évidemment je suis ok à 3000% !

Mathieu Ricard lors d'une conférence commune avec Pierre Rabhi ( qui a un nom drôle car Rabhi peut de comprendre comme "mon Dieu" ) disait que la crise que nous vivons est une crise du superflu, dans le sens où 30% des médicaments sont balancés aux ordures, et 25% des aliments aussi... Et quand on pense qu'il y a des milliers d'enfants et d'adultes qui meurent de faim et de maladies faute d'argent et de soin...alors oui on peut donner aux organismes caritatifs mais... si on éviter de trop consommer aussi.

Aujourd'hui les gens ont peur et ils sont gouvernés par des gens qui exigent et stimulent cette peur ( FHaine entre autre...), alors on parle de fermer les frontières, car on ne veut pas des immigrés pauvres. Dac. Mais fait juste voir une petite chose: ces immigrés pauvres sont pauvres car nous, pays riches, spolions leurs pays en toute impunité!! L'Afrique est un continent aux richesses en gaz, pétrole et minérales inestimables!!! Pourtant c'est aussi le continent le plus misérable, les populations se meurent et une infime minorité, protégée par les pays riches s'abreuvent via la corruption dans l'intérêt des pays du Nord.

Mais attention, qu'ils crèvent loin de nous surtout. On ne veut pas voir les effets de nos propres actes.

Alors oui, la violence mais aussi les dérives d'une société commencent en nous. Changeons-nous nous même, changeons nos mentalités.

Révoltons-nous!
avatar
Meïr

Messages : 233
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Boulogne-billancourt

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Message par Ayin le Mer 25 Mar - 18:48


Bonsoir tous,

Meïr, je ne crois pas trop à l'efficacité de la révolte.

Je ne sais plus qui a dit que les révolutions ne changent pas les privilèges, elles ne font que changer les privilégiés. Et je suis tout à fait d'accord!

Je pense que les changements doivent au contraire être graduels, progressifs pour être durables.

Les mentalités changeront et elles commencent déjà à changer, très lentement. Elles sont obligées qui plus est, car le modèle de croissance tel que nous le connaissons, basé sur la création continuelle des richesses au détriment du développement durable, n'est pas viable! Nous arrivons au terme de cette logique. Dans 50 ans, la température terrestre aura augmenter de 2 degrés ce qui aura pour conséquence une accélération de la disparition des espèces les plus fragiles, une augmentation des catastrophes naturelles, le développement de certaines maladies, etc...
Dans 100 ans, sans changement, la terre ne sera plus en mesure de nourrir sa population!
On s'en rend compte de plus en plus. Le changement est inéluctable, car la race humaine n'a plus le choix.

Cela se fera, cela se fait déjà, petit à petit, doucement mais sûrement. Il nous faut communiquer sur ces changements et les encourager !

_________________
" L'obscurité ne peut chasser l'obscurité, seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine, seul l'amour le peut".
Martin Luther King

"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est qu'information."
Albert Einstein

"La vraie religion, c'est l'Amour en action"
Mère Thérésa
avatar
Ayin
Admin

Messages : 512
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Région parisienne

http://artshermetiques.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Rabhi : "Ce qui nous aliène, c'est le superflu"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum